Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

Organisation Maritime Internationale et piraterie

1 Février 2011 , Rédigé par Ipsus Publié dans #GEOPOLITIQUE

P1.jpg

Quelque 700 marins sont actuellement détenus en otages par des pirates qui réclament rançon

à bord de 30 navires le long des côtes somaliennes,

ont indiqué les quatre principales organisations de transport maritimes privées du monde,

qualifiant la situation «d'inacceptable» pour le secteur,

dans une lettre ouverte datée du 4 février, rendue publique lundi par l'Union des armateurs grecs.

 

Piraterie: les armateurs menacent de détourner le trafic mondial
 

«Si les actions nécessaires ne sont pas prises par la communauté internationale, l'industrie du transport maritime envisagera toutes les options possibles, dont celle d'utiliser des itinéraires différents, ce qui aurait un impact spectaculaire sur le commerce mondial, en particulier sur le transport pétrolier» indique la lettre.

P2.jpg

Les quatre associations signataires -BIMCO, la Chambre internationale du commerce maritime, Intercargo et Intertanko- estiment le coût annuel de la piraterie entre 7 et 12 milliards de dollars pour l'économie mondiale.

 

L'impérieuse nécessité de stabiliser la Somalie

 

P3.jpg

 IMO logo rgb the International Maritime Organization – is the United Nations specialized agency with responsibility for the safety and security of shipping and the prevention of marine pollution by ships

 

imo_cropped.jpg
Historique de l'OMI :
P4.jpg
http://bit.ly/h2UEVJ IMO members adopt the world’s first ship recycling convention
 

L'Organisation maritime internationale (OMI) a lancé jeudi un nouveau plan d'action contre la piraterie sur fond de craintes que les captures de navires par les pirates somaliens l'emporteraient sur les efforts internationaux pour les stopper.

Ce nouveau plan vise à accroître la pression au niveau politique pour obtenir la libération de tous les otages détenus par les pirates et promouvoir une plus grande coordination entre les forces maritimes.

« La piraterie semble progresser plus vite que les efforts de la communauté internationale pour l'enrayer », a déclaré le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon dans un discours à l'occasion du lancement de cette initiative de l'Organisation maritime internationale (OMI).

L'ONU continuera de soutenir les efforts internationaux pour faire face à ce problème tout au long de 2011.

Le secrétaire général de l'OMI Efthimios Mitropoulos a déclaré lors de cette conférence de l'OMI que la coopération des États et des industries affectées avait permis de « réduire de manière significative » la piraterie sur les côtes de la Somalie et dans le golfe d'Aden. Toutefois, la piraterie est redevenue un problème dans ces régions.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :