Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

l'Art, la Science et l'Informatique : secrets of Mona Lisa

16 Juillet 2017 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS, #Sciences & Techniques

L'air de ce temps est souvent de polémiquer

sur des sujets scientifiques.  

Or quand il s'agit de MONA LISA,

son visage apaisant réconcilie les spécialistes

 

joconde1.jpg

 

  Comment Léonard de Vinci est-il parvenu à peindre des visages aussi parfaits ?

 Pour la première fois, une analyse chimique quantitative sans prélèvement a été effectuée sur sept tableaux du musée du Louvre (dont la Joconde)

et révèle la composition et l'épaisseur de chaque couche de matière déposée par le peintre :

 

  http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1942.htm

 

La peinture de Léonard de Vinci fascine par la subtilité des effets optiques qui donnent un effet artistique vaporeux qui estompe les contours,

adoucit les transitions

et fond les ombres comme une fumée.

 

Baptisée « sfumato », cette technique picturale est non seulement le fruit du génie de l'artiste mais également le résultat des innovations techniques du début XVIe siècle.

 

joconde2.jpg

.. http://bit.ly/biwzGC

Logiciel de simulation

Par ailleurs, un logiciel de simulation a été développé par Armando Solé, chercheur au synchrotron de Grenoble (ESRF),

qui fournit une nouvelle méthode d'analyse quantitative des tableaux, à partir de mesures réalisées sous fluorescence X.

 

 « Le logiciel a d'une part été validé sur des tableaux fabriqués pour l'occasion par une restauratrice à partir de matériaux dont la nature et les proportions étaient précisément connues, explique Philippe Walter.

 

D'autre part, l'exactitude de la simulation a pu être confrontée aux observations faites au microscope électronique, qui fournit une mesure (destructive) de l'épaisseur et de la composition des couches. »

 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :