Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

Charte Olympique et Liberté d'Expression

7 Avril 2008 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS

La devise latine des jeux olympiques
est, depuis 1894, année du

premier congrès olympique :
citius, altius, fortius...
plus vite, plus haut, plus fort....


C'est
Pierre de Coubertin qui proposa cette devise, empruntée à son ami l'abbé
Henri Didon.
Un emprunt ni fortuit, ni anodin.

Trois ans auparavant, le 7 mars 1891, à la fin des compétitions sportives du collège Albert-le-Grand d'Arcueil dont il est directeur, l'abbé Didon, en présence de son ami de Coubertin, avait lancé aux participants : « Mes enfants, je vous donne comme devise sur les stades comme dans la vie : citius, altius, fortius. »

Pierre de Coubertin envisageait le sport d'un point de vue pédagogique : il y voyait un moyen de sociabilisation et de moralisation

 

CHARTE OLYMPIQUE

 

Etat le 11 septembre 2000, comprenant les amendements approuvés par la 111ème Session du CIO.  

Le texte intégral est visible avec ce lien :

 

http://www.olympic.org/fr/organisation/missions/charter_fr.asp

 

La Charte Olympique est la codification des Principes fondamentaux, des Règles et des textes d'application adoptés par le Comité International Olympique (CIO).
 Elle régit l'organisation et le fonctionnement du Mouvement olympique et fixe les conditions de la célébration des Jeux Olympiques.

Les langues officielles du CIO sont le français et l'anglais.
Cependant, lors des Sessions du CIO, une traduction simultanée est fournie en allemand, espagnol, russe et arabe.

En cas de divergence entre les textes français et anglais de la Charte Olympique et de tout autre document du CIO, le texte français fait foi, sauf disposition expresse écrite contraire
 

 

Principes fondamentaux ( extraits )

             

1                                1               L'Olympisme moderne a été conçu par Pierre de Coubertin, à l'initiative de qui s'est réuni, en juin 1894, le Congrès International Athlétique de Paris. Le 23 juin 1894, s'est constitué le Comité International Olympique (CIO). En août 1994 s'est tenu à Paris le XIIe Congrès, le Congrès Olympique du Centenaire, qui a été intitulé Congrès de l'Unité.

 

2                                2               L'Olympisme est une philosophie de la vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l'esprit. Alliant le sport à la culture et à l'éducation, l'Olympisme se veut créateur d'un style de vie fondé sur la joie dans l'effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels.

 

3                                3               Le but de l'Olympisme est de mettre partout le sport au service du développement harmonieux de l'homme, en vue d'encourager l'établissement d'une société pacifique, soucieuse de préserver la dignité humaine. A cet effet, le Mouvement Olympique mène seul ou en coopération avec d'autres organisations et dans la limite de ses moyens, des actions en faveur de la paix.

 

4                                4               De l'Olympisme moderne est issu le Mouvement Olympique dirigé par le CIO.

 

5                                5               Le Mouvement Olympique groupe sous l'autorité suprême du CIO les organisations, athlètes et autres personnes qui acceptent d'être guidés par la Charte Olympique. Le critère de l'appartenance au Mouvement Olympique est la reconnaissance par le CIO. L'organisation et la gestion du sport doivent être contrôlées par les organismes sportifs indépendants reconnus comme tels.

 

6                                6               Le Mouvement Olympique a pour but de contribuer à bâtir un monde pacifique et meilleur en éduquant la jeunesse par le moyen du sport pratiqué sans discrimination d'aucune sorte et dans l'esprit Olympique qui exige la compréhension mutuelle, l'esprit d'amitié, la solidarité et le fair-play.

 

7                                7               L'activité du Mouvement Olympique, symbolisée par cinq anneaux entrelacés, est universelle et permanente. Elle se déploie sur les cinq continents. Elle atteint son point culminant lors du rassemblement des athlètes du monde au grand festival du sport que sont les Jeux Olympiques.

 

8                                8               La pratique du sport est un droit de l'homme. Tout individu doit avoir la possibilité de pratiquer le sport selon ses besoins.

 

9                                9               La Charte Olympique est la codification des Principes fondamentaux, des Règles et des Textes d'application adoptés par le CIO. Elle régit l'organisation et le fonctionnement du Mouvement Olympique et fixe les conditions de la célébration des Jeux Olympiques.

 

Suite des extraits :

 http://hmfac.free.fr/reglements/reglements%20inter/CHARTE%20OLYMPIQUE.htm

 

.

Les Jeux Olympiques

 

 

50                     50           Transgression de la Charte Olympique

 

            La Commission exécutive du CIO peut retirer l'accréditation à toute personne qui transgresse la Charte Olympique.

           En outre, l'athlète ou l'équipe fautif(ve) sera disqualifié(e) et perdra le bénéfice de toutes les places obtenues; toute médaille qu'il/elle a remportée, tout diplôme qui lui a été remis à ce titre, lui sera retiré.

 

59      Couverture médiatique des Jeux Olympiques

 

1          Un des objectifs du Mouvement Olympique devrait être que la couverture médiatique des Jeux Olympiques, par son contenu, propage et mette en valeur les principes de l'Olympisme.

2          Afin d'assurer l'information la plus complète par les différents moyens d'information et l'audience la plus large possible pour les Jeux Olympiques, toutes les dispositions nécessaires seront décidées par la Commission exécutive du CIO et mises en oeuvre par le COJO.

3          Toutes les questions concernant les moyens d'information aux Jeux Olympiques, y compris l'octroi et le retrait des cartes d'identité et d'accréditation olympiques, relèvent de la compétence de la Commission exécutive du CIO.

   

61      Propagande et publicité

 

1        Aucune démonstration ou propagande politique, religieuse ou raciale n'est autorisée dans les enceintes Olympiques.

2        Aucune forme de publicité ne sera autorisée dans et au-dessus des stades ou autres lieux de compétition, qui sont considérés comme faisant partie des sites Olympiques.

   

Les installations commerciales et les panneaux publicitaires ne sont admis ni dans les stades ni sur les autres terrains de sport.

 

65      Carte d'identité et d'accréditation Olympique

 

1          La carte d'identité et d'accréditation Olympique est un document conférant à son titulaire le droit de participer aux Jeux Olympiques.

2          La carte d'identité et d'accréditation olympique établit l'identité de son titulaire et constitue un document qui, conjointement avec le passeport ou autre titre officiel de voyage du titulaire, confère l'autorisation d'entrer dans le pays de la ville organisatrice des Jeux Olympiques. Elle permet au titulaire d'y résider et d'y exercer sa fonction olympique pour la durée des Jeux Olympiques et pour une période n'excédant pas un mois avant et un mois après les Jeux Olympiques.

 

69    Cérémonies d'ouverture et de clôture 
 

1          Les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux Olympiques doivent se dérouler conformément au protocole décidé par le CIO. Elles doivent refléter et illustrer les principes humanistes de l'Olympisme et contribuer à leur propagation. 

2          La cérémonie d'ouverture se déroulera au plus tôt la veille des compétitions des Jeux de l'Olympiade et des Jeux Olympiques d'hiver. La cérémonie de clôture se déroulera le dernier jour des compétitions des Jeux de l'Olympiade et des Jeux Olympiques d'hiver.

 

70    Cérémonie des vainqueurs, médailles et diplômes

 

            Les cérémonies des vainqueurs doivent se dérouler conformément au protocole déterminé par le CIO. Les médailles et les diplômes seront fournis par le COJO pour distribution par le CIO, auquel ils appartiennent.

 

74      Arbitrage

 

Tout différend survenant à l'occasion des Jeux Olympiques ou en relation avec ceux-ci sera soumis exclusivement au Tribunal arbitral du sport, conformément au Code de l'arbitrage en matière de sport.

 

http://multimedia.olympic.org/pdf/fr_report_122.pdf

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :