Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

YESTERDAY revisité ,après une amnésie collective

4 Juillet 2022 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Comme au CINEMA

 

Hier tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack se souvient de leurs chansons. Il est sur le point de devenir extrêmement célèbre.
Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui.

Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience.

Bien que l’idée d’une amnésie collective concernant un chanteur séduise sur le papier, celle-ci n’est pas neuve !

Souvenez-vous,  c’était en 2006, et, à l’époque, Fabrice Luchini se débattait comme un beau diable auprès des gens pour leur demander si le nom de Johnny Halliday leur était familier.

Et depuis, rien n’a vraiment changé si ce n’est que la plus grande star de rock française a été remplacée par le plus grand groupe britannique !

Aux commandes, le réalisateur britannique  Danny Boyle s’est amusé à imaginer un monde dans lequel les « Beatles » recherché sur Google renvoient aux scarabées et non au célèbre Fab Four !

C’est drôle et le film contient un bon nombre de belles idées de ce genre.

(MC.1)

Anecdotes,actus,secrets, autour de "Yesterday" et de son tournage 

https://www.allocine.fr/film/fichefilm-263075/secrets-tournage/

La directrice de casting Gail Stevens et son assistante Rebecca Farhall ont repéré Himesh Patel dans le soap EastEnders, très populaire Outre-Manche. 

Danny Boyle avait déjà auditionné d'autres comédiens qu'il trouvait convaincants pour le rôle mais il a été conquis dès que l'acteur s'est mis à chanter :

"C’est comme si c’était la première fois que j’entendais cette chanson que pourtant je connaissais et que j'adorais.

Il se l’était complètement approprié. Il était à la fois humble avec la chanson des Beatles et s’en était en même temps complètement affranchi.

On était loin d’une version karaoké améliorée, il en avait fait quelque chose de très personnel, comme si la chanson était de lui". Il s'agit de son premier rôle au cinéma.

................(MC.4 : 6.20 mn)...ils donnent un concert à Moscou : Ed Sheeran peut-il écrire une meilleure chanson que « The Long and Winding Road » des Beatles ? Après avoir entendu "Back in the USSR" pour la première fois ? Il le pense certainement

Le célèbre artiste qui prend Jack sous son aile devait à l'origine être Chris Martin, le chanteur de Coldplay.

Après le refus de ce dernier, Richard Curtis s'est tourné vers Ed Sheeran, qu'il considère comme le fils qu'il n'a jamais eu :

"Jeune j’étais roux, comme lui, et je me suis suis largement inspiré de ce qui lui est arrivé, dans la mesure où il vient du Suffolk, fiancé à une fille avec qui il était à l’école. [...] on se connaît depuis tellement longtemps !

Un soir où nous dînions dans le Suffolk, Ed nous a rejoint et c’est Danny Boyle qui a suggéré qu’il devrait interpréter la célébrité qui déniche la perle rare et le coache sur les marches du succès"

...........(MC.2)...Scene humoristique,où Jack joue pour la 1é fois LET IT BE ,devant ses parents....et leurs amis,envahissants

 

Danny Boyle et Richard Curtis ont évidemment reçu l'aval des membres des Beatles et de leurs héritiers pour pouvoir utiliser leurs chansons dans le film. Il leur a été difficile de faire un choix parmi tout le répertoire du groupe.

Voici la liste complète des morceaux utilisés :
-Yesterday
-In My Life


-Back Into The USSR
-The Long and Winding Road
-Penny Lane
-Eleanor Rigby
-Strawberry Fields For Ever
-Here Comes The Sun
-While My Guitar Gently Wheeps
-Hey Jude
-All You Need Is Love
-Help

..................( video 10.16 mn : repetitions et concerts )

Devenir un Beatles

Himesh Patel jouait de la guitaire depuis 10 ans mais pour son simple plaisir.
Il a dû répéter pendant des mois pour être capable de jouer devant des foules entières avec l'aide de Daniel Pemberton et Adem Ilhan.
Ce dernier raconte : "en fait ça a été assez facile car Himesh avait un bon potentiel de base, sa voix est claire, forte, il sait jouer de la guitare…
il ne restait plus qu’à affiner le tout et lui donner des réflexes de professionnel.
Mais l’essentiel était là.
Il y a une grande différence entre chanter un morceau et se produire en concert, surtout sur un tournage où on doit le faire plusieurs fois de suite.
Il faut que la voix suive, et être capable de jouer en même temps que chanter et se déplacer sur scène".
Il fallait cependant veiller à ne pas le rendre trop professionnel car cela ne collait pas avec son personnage.
........................(MC.5).. Ed Sheeran (lui-même) défie Jack (Himesh Patel) à un concours d'écriture de chansons.

Très protégés, bien ancrés dans leur époque, les Beatles n’ont pas connu les réseaux sociaux, les portables et les téléchargements, au point que l’on peut se demander comment leurs carrières se dérouleraient aujourd’hui.

Cette aventure moderne, un musicien, qui désespère de percer, va la vivre. Interprété par le jeune comédien Himesh Patel, dont c’est le premier rôle au cinéma, le personnage principal est ici rapidement dépassé par son vol ; ne voulant rien de mieux que de parler musique, manger musique et vivre musique, il est rattrapé par une industrie aux dents longues qui évoque uniquement les profits que peut rapporter un répertoire falsifié.


Le film dresse ainsi un portrait très critique, égratignant les labels et la célébrité, tout autant que des personnes qui profitent de jeunes artistes sincères, pour leur soutirer le plus d’argent possible.

En montrant à quel point le créateur d’une œuvre peut être manipulé, au point de perdre son âme, Danny Boyle exprime une rancœur qui interroge sur les coulisses, là où le grand public ne connaît que la finalité d’un processus bien huilé qui peut s’avérer pervers.

............................... Dans cet extrait de Yesterday, Jack Malik fait la connaissance de sa nouvelle manager quelque peu excentrique.

Cherchant à exprimer malgré tout son amour des Beatles, de la musique mais aussi à rappeler à quel point l’Angleterre est un incroyable vivier de talents musicaux (The Rolling Stones, Oasis, Queen, pour ne citer qu’eux), Danny Boyle a fait appel à Ed Sheeran pour incarner la star éclatante, le mécène sympathique mais jaloux, qui prend le jeune musicien sous son aile.

Au cœur d’un film résolument romantique au point d’en être parfois mièvre (le ton passait mieux dans Love actually, les deux films ayant le même scénariste), on découvre comment les plus grands tubes sont composés, tout en assistant à la rencontre d’artistes concurrents qui se respectent au nom de l’amour de l’art.
Dans son propre rôle, Ed Sheeran est touchant et plein d’autodérision,

Au cœur d’un casting rafraîchissant qui distille un humour anglais assez décapant, Himesh Patel est troublant de sincérité, assumant volontiers ses contradictions. 

C’est le cœur du film : le cas de conscience que se pose le personnage principal qui, après des années de galère, a l’occasion de connaître la gloire et la fortune, à condition de revendiquer la paternité de chansons qu’il n’a pas composées. Est-il vraiment possible de profiter de son succès en sachant qu’on ne le mérite pas ?
Feel-good movie assumé, Yesterday laisse malgré tout un goût amer, tant la célébrité est dépeinte non pas comme une condition sine qua non d’une carrière dans la musique et le cinéma, mais comme un poison qui finit par avoir de graves conséquences.
Le long métrage permet surtout de redécouvrir un répertoire magnifique, qui donne envie d’écouter les Beatles encore et encore. All you need is love !

 
La bande-annonce originelle laissait sous-entendre qu'on verrait les deux Beatles toujours vivant en caméo dans le film, mais finalement,
on n'y voit que John Lennon joué par Robert Carlyle.👇
.................(MC.9 : 3.24 mn )... John Lennon (Robert Carlyle) inspire Jack (Himesh Patel) à agir avec son amour et ses mensonges
.....................( MC.7 : 2.53 mn).. Scène où Ellie "Réveille-toi et aime-moi ""

Tournage

Une grande partie du film se situe dans le Suffolk. Ce n'est pas la première fois que Richard Curtis situe une de ses histoires dans ce comté de l'Est de l'Angleterre mais c'est la première fois qu'il arrive à y tourner réellement : 
 
"C’est un endroit que nous connaissions tous bien.
J’écris depuis une chambre qui donne sur la crique, la plage et la mer.
Beaucoup de choses sont inspirées d’Ed Sheeran qui est également du coin.
Tous les deux nous adorons cet endroit, les noms, les accents…" 
Le film ne pouvait pas faire l'impasse sur Liverpool, la ville des Beatles.
Le tournage y a été compliqué car il a fallu y effacer numériquement toutes les références faites au groupe. 
L'équipe s'est aussi déplacée à Wembley, au Latitude Festival et à Los Angeles.
....................(MC.8 : 2.10 mn) ...... Jack (Himesh Patel) crie ses émotions dans "Help!" comme il voit Ellie (Lily James) avec son nouveau petit ami (Alexander Arnold)

Le metteur en scène filme les performances de son acteur avec le recul nécessaire pour admirer le travail effectué par Himesh Patel ! Ce dernier chante et joue de la guitare sans dénaturer l’œuvre des Beatles. 

..................(MC.10 : 3.08 mn).... Jack (Himesh Patel) se confesse à ses fans et à Ellie (Lily James).

On ne peut sepriver du plaisir,de retrouver Paul McCartney ,le vrai,

dans une reprise de - Back In The USSR 👇

dont les paroles n'ont plus le même sens ,aujourd'hui et on peut même voir certains spectateurs "connus" durant ce concert (1990 ? )

......................Back in the U.S.S.R. est une chanson du groupe britannique The Beatles. Entièrement écrite par Paul McCartney, mais créditée Lennon/McCartney, elle ouvre l'album The Beatles, sorti en novembre 1968

Flew in from Miami Beach BOAC

Didn't get to bed last night

On the way the paper bag was on my knee

Man i had a dreadful flight

I'm back in the U.S.S.R.

You don't know how lucky you are boy

Back in the U.S.S.R.

Been away so long I hardly knew the place

Gee it's good to be back home

Leave it till tomorrow to unpack my case

Honey disconnect the phone

I'm back in the U.S.S.R. ............................................ Je suis de retour en U.R.S.S.

You don't know how lucky you are boy .............. tu ne sais pas à quel point tu as de la chance mec

Back in the U.S.

Back in the U.S.

Back in the U.S.S.R.

Well the Ukraine girls really knock me out les filles ukrainiennes m'assomment vraiment
They leave the West behind .................................................. elles laissent l'Occident derrière eux

And Moscow girls make me sing and shout ............ Et les filles de Moscou me font chanter et crier

That Georgia's always on my my my my my my my mind.

I'm back in the U.S.S.R. 

You don't know how lucky you are boy

Back in the U.S.S.R.

Well the Ukraine girls really knock me out

They leave the West behind

And Moscow girls make me sing and shout

That Georgia's always on my my my my my my my mind.

Show me round your snow peaked mountains way down south

Take me to your daddy's farm

Let me hear your balalaika's ringing out

Come and keep your comrade warm.

I'm back in the U.S.S.R. hey

You don't know how lucky you are boy

Back in the U.S.S.R.

.................scene dans le super marché,puis l'interview TV ironique
........................(2.40 mn) Himesh Patel, Lily James - I Want To Hold Your Hand (Tracks On The Tracks Sessions)
.......................(3.52 mn)... | Ending Scene
....................... interview : Lily James
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :