Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

quelle Ecole d'Excellence ?

1 Février 2022 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS

Beaucoup de gens ont du " prêt à penser" pour réformer l'Ecole .

On connait l'expérience MONTESSORI,venue d'Italie .

La France qui avait su se hausser dans l'Excellence de ses Elèves ,de professeurs fiers de préparer leurs meilleurs éléves au " Concours Général " .

Puis 1968 est passé par là,suivi,quelques années plus tard,du " nivellement par le bas " ,au nom du "dogmatisme d'un "égalitarisme ",peu républicain .

Le passage au XXIè siècle fut douloureux,quand on découvrit qu'en entrant en 6è ,un nombre grandissant d'élèves ne savaient plus lire,écrire et compter ,comme leurs grands parents,d'avoir su réussir au Certificat d'Etudes 

On en est arrivé au " Bac pour tous " ,qui ne rendit aucun service aux jeunes issus de milieux modestes,ne connaissant pas les " codes " de la société réelle où ils allaient entrer,mais ou les enfants de Profs ou de Cadres ,bénéficiaent d'un soutien culturel .

La famille "éclatée" ,souvent " monoparentale" ,ne pouvait plus compenser les lacunes de l'Education Nationale,gagnée par le " pas de vague" et " circulez,rien, à voir " ( Coluche )

Les Violences non traitéees à la source,devinrent ingérables .

Alors quand certains adultes ont commençé à relever la tête,considérant qu'il n'y avait pas de fatalité,la "bienpensance " s'est émue,à grands bruits,ironisant sur la blouse du siecle dernier,

oubliant que les rivalités vestimentaires,polluent l'ambiance sereine requise à l'Ecole 

A quoi bon se lever à l'entrée du Professeur et le vouvoiment ?

il y a des symboles + parlants que des principes .

Ce dimanche j'avais laissé Cnews ouvert,écoutant distraitement les informatioàns,quand j'entendis des mots,ayant réveillé mon attention : c'était Jean Baptiste NOUAILHAC ,

non pas un de ces pédagogues ennuyeux,mais quelqu'un de pragmatique,partant de ce que je préconise souvent,dans d'autres domaines : REVENIR AUX BASICS 

Partir d'un constat et proposer des solutions où chacun s'implique et se sent concerné .

Ne pas fermer les yeux sur les incivilités,mais réagir immédiatement,de manière proportionnée,afin que l'impunité ne soit pas la règle,comme dans le restre de la société et aussi,protéger les autres élèves : car ,comme il disait dans l'émission,si le perturbateur vient d'un milieu moins favorisé,les autres non plus et ce n'est pas leur rendre service de tolérer les manquements .

J'ai connu 1 Ecole en Belgique,à Arlon,qui faisait signer à certains Elèves,une "CHARTE" les responsabilisant,plutôt que de les punir mécaniquement .

j'ai repris des extraits du site de cette nouvelle Ecole et les Videos remplacent un long discours 

La BLOUSE n'a rien de ringard .Quand je fis mon service militaire,on etait tous egaux dans notre uniforme et il y avait 1 cohesion,personne ne se sentant brimé 

J B Nouailhac expliquait comment les Professeurs se mêlaient à leurs élèves,pour être plus proches et impliqués.

Pour ce qui se passe à l'exterieur,on ne retrouve pas la " politique de l'autruche " de lEducation Nationale " : si un Eleve est harcelé et qu'on l'apprend ,c'est traité ensuite à l'ecole ,pour qu'il ne se sente pas abandonné et les autres ne croient pas au "pas vu pas pris " ( c'est mon interprétation )

De même l'Ecole s'efforce de favoriser l'interface avec les Parents 

Enfin j'ai retenu que l HISTOIRE de FRANCE ,tout en respectant les programmes n'était pas aussi " deshumanisée " que dans l'Ecole publique 

Pour que les Eleves trouvent racines et reperes ,tout en aimant la France que beaucoup leur ont présentée négativement, J B Nouailhac, a organisé des " visites terrain " valorisantes,des monuments autour de chez eux,des decouvertes de leur environnement ...

On pourrait dire que c'est pour lutter contre un certain " déracinement " ou un désintérêt 

ce qui doit les aider à se préparer pour leur avenir sur des bases + solides,constructives,pas dogmatiques...et qu'ils peuvent s'approprier ..

En fait l'esprit des " hussards de la République " que l'Education Nationale a enterré au profit de theories "fumeuces " ,pour arriver à l'entrée du Wokisme à l'Ecole,la deconstruction ...

Et apres on s'etonne que la Jeunesse se perde en route 

Dans " quel Etat j'erre ", est une expression connue..

Je pense qu'avec cette " Excellence Rurale " qui pourrait s'étendre en ville,il y aura moins de jeunes en deshérence ou de " décrocheurs " 

Avoir des points de REPERE permet de mieux " naviguer " 

En septembre 2017, Jean-Baptiste Nouailhac s'installe dans une petite ville de l'Aisne où 40 % des jeunes sont en décrochage scolaire.

Dans un supermarché désaffecté, l'auteur, accompagné de quatre professeurs, ouvre le Cours Clovis, un collège pour les enfants de la France périphérique.

Aujourd'hui, l'établissement accueille 70 élèves de primaire et de collège. Loin des pesanteurs de l'Éducation nationale, Jean-Baptiste Nouailhac et son équipe ont su offrir à ces enfants méprisés un cadre apaisé qui leur redonne confiance en eux et leur transmet des connaissances solides. Fort de ses cinq années d'expérience, l'auteur lance un cri d'alarme : il est urgent de repenser notre système éducatif dont les échecs pénalisent particulièrement la jeunesse de la France périphérique.

Grande oubliée des politiques, elle connait le déclassement dès ses premières années d'école. Le redressement de ses territoires ne se fera pas sans elle. Entre témoignage et plaidoyer, cet ouvrage est un appel à l'entreprenariat social par l'école.

L'auteur invite à libérer les énergies éducatives pour permettre aux enfants de la France périphérique d'épanouir leurs talents au service des Ruralités et de notre pays tout entier.

AUTEUR Entrepreneur social dans l'âme, Jean-Baptiste Nouailhac est un des fondateurs d'Excellence Ruralités qui a pour mission de participer à la redynamisation de la France périphérique en développant un nouveau modèle d'établissements scolaires adapté aux besoins des territoires ruraux. Il a créé le collège-pilote Cours Clovis, dans l'Aisne en 2017, suivi d'une école primaire.

Aujourd'hui, il est en charge du déploiement de la fondation Excellence Ruralités.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :