Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

ENERGIES : Eoliennes et polémiques

30 Avril 2022 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Energies & Matières premières

 

Une éolienne est un dispositif qui permet de convertir l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique.

Cette énergie est ensuite transformée dans la plupart des cas en électricité. 

Qui construit les éoliennes?

Les éoliennes visibles dans l'Hexagone ne sont pas construites en France.

Les fournisseurs sont danois, allemands ou espagnols -trois pays plus en pointe que la France en matière d'éoliennes.

...15.6.2021

Mme Anne-Catherine Loisier attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur la représentation des entreprises du secteur éolien au sein de l'office franco-allemand pour la transition énergétique (OFATE).

Cet organisme est supposé coordonner les politiques franco-allemandes. À cet effet, il tient ses bureaux dans les locaux même du ministère et est financé pour plus d'un tiers par celui-ci.

Son comité de pilotage est notamment composé des quatre syndicats d'énergie renouvelable franco-allemands et nombre des autres membres ont des intérêts particuliers dans ce secteur.

Il semblerait donc que le « lobby » éolien soit financé par le ministère lui-même.

Par ailleurs, le rapport franco-allemand de l'agora energiewende et de l'institut du développement durable et des relations internationales (« L'Energiewende et la transition énergétique à l'horizon 2030 ») indique que « […] si des capacités nucléaires sont retirées du mix français, la compétitivité des centrales à charbon maintenues dans le système en Allemagne est améliorée. »

L'Allemagne aurait donc doublement intérêt à ce que la France renforce ses capacités de production d'énergie éolienne car elle compte de nombreuses entreprises dans ce secteur et que la baisse des capacités nucléaires françaises rendrait plus compétitives les centrales à charbon et donc leur maintien en Allemagne.

Elle lui demande donc son analyse sur ces faits au regard des intérêts de la France en matière de politique énergétique.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire

Dans le domaine des éoliennes, la confusion voire la collusion sont totales entre élus, lobbyistes, ONG ou associations environnementales, et promoteurs. Tout ce monde se soutient, se coopte dans une organisation où tout est fait pour soutenir l’industrie des aérogénérateurs et simplifier leur installation en supprimant tous les freins prévus pour protéger l’environnement et les citoyens. 

Le cas de l’OFATE (Organisation franco-allemande de la transition énergétique) est emblématique. Selon l’article 2 de ses statuts, cette structure, dont le siège se situe à Berlin, a pour objet « de promouvoir la coopération entre la France et l’Allemagne dans le domaine des énergies renouvelables. Entre autres initiatives, la promotion des échanges d’expériences et de connaissances, la suppression des obstacles existants, le développement des énergies renouvelables en France et en Allemagne ». 

ENERGIES : Eoliennes et polémiques

Dans une Europe dépendante de ressources énergétiques externes, et notamment russes, les énergies renouvelables, dominées par l’éolien, figurent parmi les enjeux stratégiques majeurs pour diminuer les risques liés à l’approvisionnement en énergies fossiles. 

Les pays européens, importateurs nets d’énergie et soumis à la réglementation européenne, ont toutefois des intérêts divergents vis-à-vis des objectifs fixés par l'Europe de disposer de 40% d’énergie propre dans son mix énergétique et d’atteindre de la neutralité carbone d’ici à 2050. 

L’Allemagne et l’Espagne sont les deux principaux pays européens soutenant l’éolien. D’un point de vue industriel, ces deux pays dominent aussi le marché international de la construction éolienne, avec la Chine, les États-Unis et le Danemark. Ils font partie, avec la Chine, les États-Unis et l'Inde, des pays leaders dans ce domaine, ce top 5 représentant 73% du marché de l’éolien. 

 

À l’opposé, la France a essentiellement bâti sa production électrique sur un parc nucléaire décarboné depuis les années soixante-dix, sécurisant son approvisionnement en électricité, garantissant ainsi une certaine indépendance de son mix énergétique.

 Le contexte européen a fortement impacté la stratégie française, du fait de la libéralisation des marchés et de la mise en place d’objectifs de production d’énergies renouvelables. Des objectifs que la France n’a, pour le moment, pas atteints.

L’éolien se retrouve ainsi aujourd’hui au cœur d’une guerre économique, pris dans l’opposition « vert contre nucléaire » au niveau européen.

L’inclusion du nucléaire dans la taxonomie verte européenne oppose depuis longtemps la France et l'Allemagne.

Chacun ayant été rejoint par d’autres pays, deux camps s’affrontent désormais.

En France, l'éolien est sujet à polémiques et fait l’objet d’une guerre informationnelle impliquant les acteurs politiques, la société civile, qui est exacerbée par la domination industrielle et l’influence politique et sociétale allemande au niveau européen, impactant par la même occasion directement et indirectement les enjeux français. 

Dans un contexte de raréfaction de ressources, l’énergie est un des principaux moteurs des économies industrielles, ce qui en fait un terrain propice à la confrontation.

Ce rapport décortique les différents volets politiques, économiques et sociétaux de cette guerre économique, où la souveraineté de la France est un enjeu, dans un contexte de géopolitique énergétique mouvant.

 

 

  https://twitter.com/FabienBougle

Fabien Bouglé est un lanceur d'alerte écologiste français. Depuis 10 ans, il dénonce le désastre écologique et financier des éoliennes. Entre 2011 et 2016, il est en lien avec le service central de prévention de la corruption du ministère de la Justice français qui dévoile le scandale de la corruption dans l'industrie éolienne.

Il contribue à rendre public en 2018, le prix exorbitant de rachat de l'électricité des éoliennes en mer. A la suite de ces révélations, ce tarif a été renégocié à la baisse par le gouvernement français. Auteur de nombreuses tribunes sur les éoliennes, il a été auditionné par la commission d'enquête parlementaire sur les énergies renouvelables de l'Assemblée nationale organisée en 2019.

ENERGIES : Eoliennes et polémiques
...17.6.2021
ENERGIES : Eoliennes et polémiques
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :