Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

Apocalypse Cognitive : la face obscure de notre Cerveau ( Gerald Bronner )

16 Janvier 2021 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS, #Sciences & Techniques

Comme ce blog a une rubrique " dans l'Air du Temps " Gerald BRONNER en est l'illustration, avec ses ouvrages et ses interventions , avec son regard de Sociologue sur notre Société :

Internet, les Réseaux Sociaux , l'Esprit Critique , la Démocratie des Crédules , la Déchéance de Rationalité 

Aussi est il intéresant de ne pas s'arrêter uniquement à son dernier ouvrage .

J'ai souvent coùtume de dire qu'on abuse du " prêt à penser " que l'Ecologie punitive a dévoyé la pertinence des enjeux climatiques .

Du fait qu'il n'y a pas 1 Vérité , ce qui suit est le point de départ d'une reflexion

et  que chacun peut s'approprier certains concepts en les enrichissant de sa propres expérience , à une époque où certains ont tendance à se replier sur eux mêmes 

Apocalypse Cognitive : la face obscure de notre Cerveau ( Gerald Bronner )

 

Quand la médiocrité

est-elle passée à l'acte ?

Depuis quand

les médiocres ont-ils pris le pouvoir ?

 

Avant de signifier la fin des temps, la notion d’apocalypse signifiait la révélation d’une vérité cachée.

C’est en ce sens que l’utilise le sociologue Gérald Bronner dans un nouvel essai aussi ambitieux…. que déroutant.

À le suivre, la révolution numérique dont nous sommes les contemporains serait en passe de nous révéler… notre nature humaine la plus profonde.

Alors que nous disposons, grâce à la réduction du temps de travail, d’un « temps de cerveau disponible » jamais atteint dans l’histoire, nous tendons à consacrer ce temps « gagné » non pas aux questions les plus graves et les plus décisives pour notre avenir (crise climatique, survie de la démocratie, recherche scientifique…), mais à nos pulsions les plus viles et à nos inclinaisons les moins nobles.

Quand on sait que les jeunes passent dorénavant plus de 6 heures par jour devant des écrans – soit 2,5 années scolaires, la question du « révélateur » numérique mérite en effet l’examen. Stimulante, l’hypothèse est cependant décevante tant l’image que Bronner se fait de la nature humaine est digne des « robinsonnades » de l’homme de l’état de nature des philosophes du XVIIIe siècle.  

La situation est inédite.

Jamais, dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons disposé d’autant d’informations et jamais nous n’avons eu autant de temps libre pour y puiser loisir et connaissance du monde.

Nos prédécesseurs en avaient rêvé : la science et la technologie libéreraient l'humanité.

Mais ce rêve risque désormais de tourner au cauchemar.

Le déferlement d’informations a entraîné une concurrence généralisée de toutes les idées, une dérégulation du « marché cognitif » qui a une fâcheuse conséquence :

capter, souvent pour le pire, le précieux trésor de notre attention.

Nos esprits subissent l’envoûtement des écrans et s’abandonnent aux mille visages de la déraison. 

Victime d’un pillage en règle, notre esprit est au cœur d’un enjeu dont dépend notre avenir.

Ce contexte inquiétant dévoile certaines des aspirations profondes de l’humanité.

L’heure de la confrontation avec notre propre nature aurait-elle sonné ?

De la façon dont nous réagirons dépendront les possibilités d'échapper à ce qu'il faut bien appeler une menace civilisationnelle. 

C'est le récit de cet enjeu historique que propose le nouveau livre événement de Gérald Bronner.

Gérald Bronner est professeur de sociologie à l'Université de Paris, membre de l’Académie des technologies et de l’Académie nationale de médecine.

Il a publié plusieurs ouvrages couronnés par de nombreux prix. Son dernier ouvrage paru est Cabinet de curiosités sociales (collection « Quadrige », Puf, 2020).

Apocalypse Cognitive : la face obscure de notre Cerveau ( Gerald Bronner )
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :