Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

la Délation a fait son retour en 2020 - Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel: c'était en 1942

26 Janvier 2021 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS, #Comme au CINEMA

 

depuis que la DELATION a fait son retour officiel dans le bas Rhin fin 2020

on a le temps de s'interroger après 18 heures :

veut on revenir aux années 1930-40 ?

Ce blog a différentes rubriques , dont le CINEMA où je reprends certains films n'étant pas " monsieur Cinéma " il ne s'agit pas d'une encyclopédie,mais d'illustrations subjectives 

Jusqu'ici la rubrique " dans l'Air du Temps " illustrait plutôt des tendances de mode ou de Société ,

la Geopolitique étant une rubrique à part .

 

Or il s'avère que de plus en plus on retrouve les mauvaises ambiances des années 1930-1940 , que je n'ai pas connues,

mais que dans chaque famille des parents ou grands parents les ont vécues et hélas certains sont partis prématurément ou jamais revenus .

il n'y a pas que des  extraits qui suivent :

on pourra revoir Sobibor, Monsieur Batignole, Kapo ,en version intégrale 

mais également des coulisses de tournages , des Trahisons ( Marie Octobre ) 

ou la Désobéissance quand Bernard Le Coq sur France 5,joue  le rôle
d'Aristides de Sousa Mendes
 ( 
Consul Général du Portugal à Bordeaux,
en 1940 ) 

et enfin, la chanson de Jean Ferrat 

Avant les années 1940, il y a 1936 :

donc on commencera par " Faubourg 36" et les espoirs de cette époque, avant les " années noires " 👇

c'est d'ailleurs amusant de retrouver,plus tard, Gerard Jugnot dans " Monsieur Batignole " :

les temps avaient changé 

Quand fin 2020 la  préfète du Bas Rhin incite ses administrés,pendant les fêtes,

à dénoncer des voisins qui seraient trop nombreux à table, celà a des relents de DELATION, 

qui doivent interpeler les " honnêtes gens " ,

la Délation a fait son retour en 2020  -  Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel: c'était en 1942
comme je dis souvent :je ne suis pas du tout un nostalgique du passé mais je défends fermement le concept de pouvoir évoquer les absents autrement que de manière triste et convenue

j'ai ouvert BFMtv pour avoir des infos je suis tombé par hasard sur Apolline interviewant Michel cymes

en dehors de l'aspect télé,je ne connaissais rien de lui
et quand elle lui a parlé de son enfance
il a évoqué ses deux grands-parents ,déportés à Auschwitz
et que ce n'est que beaucoup plus tard qu'il a appris que son père avait échappé à la rafle du vél' d'Hiv', car prévenu par un policier en civil
qu'il aurait bien voulu retrouver pour le remercier

j'avais fait sur mon blog au moment où le film est sorti une synthèse illustrée 👇
il y a un autre film sur la même époque,mais  traité de manière plus légère c'était Monsieur batignole avec Gérard Jugnot : 
au départ français moyen un peu raciste, jusqu'au jour où un voisin ,un jeune enfant juif ,lui demande de l'aide ,car il est recherché par les Allemands et de ce jour-là le regard de Jugnot change   👇

il y a 10 ans j'avais vu le film les rescapés de Sobibor
 et j'avais fait egalement un article

ma famille n'était pas concernée directement par ces questions là ,mais je pense que ma mère qui était éprise de liberté, était également très sensible aux injustices
 j'ai eu peut-être la chance d'une éducation qui m'a aidé à ne pas être indifférent au monde environnant
Il a fallu du temps au Cinéma français,pour aborder,franchement,cette difficile période à assumer :



Parmi les films de qualité qui ont su en  témoigner,on notera :
Nuit et Brouillard en 1955


avec le recul nuit et brouillard date de quand  j'avais 12 ans ,lorsque  mes parents m'ont  emmené avec eux au cinéma pour le voir
comme quoi on ne m'envoyait pas voir uniquement des dessins animés
................... ectrait du film : 3 minutes
la Délation a fait son retour en 2020  -  Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel: c'était en 1942

👆 sur BFMTV Michel CYMES évoque ses Parents et Grands Parents ,

comme il l'avait fait en 2015 dans la video 👇

En 2021 il revient sur le rôle et la responsabilité des MEDECINS en évoquant son livre 

C'est là que tant de cobayes humains ont subi les sévices de ceux qui étaient appelés "docteurs", des docteurs que mes deux grands-pères, disparus dans ce sinistre camp, ont peut-être croisés.
Je suis à Auschwitz-Birkenau.
Il s'agit d'un voyage de mémoire, un pèlerinage personnel que j'ai maintes fois repoussé.
Là, devant ce bâtiment, mon cœur de médecin ne comprend pas. Comment peut-on vouloir épouser un métier dont le but ultime est de sauver des vies et donner la mort aussi cruellement ? Ils n'étaient pas tous fous, ces médecins de l'horreur, et pas tous incompétents.
Et les résultats de ces expériences qui ont été débattus, discutés par des experts lors du procès de Nuremberg ? Ont-ils servi ? Ont-ils été utilisés par les alliés après la guerre ? Que sont devenus les médecins qui ont été "exfiltrés" ?
Quand la nécessité est devenue trop pressante, quand j'ai entendu trop de voix dire, de plus en plus fort, que ces expériences avaient peut-être permis des avancées scientifiques, j'ai ressorti toute ma documentation et je me suis mis à écrire.»
Michel Cymes

.............. les coulisses du film ( 33 minutes )
...... Archives INA : 1942 ( durée : 7 minutes )
..................... FILM integral : 2h 22 mn
.................... FILM complet 1h39 mn
.............. extrair de Monsieur KLEIN avec Alain Delon : Rafle du Veld'Hiv' ( 5 minutes )
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :