Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

PER : l'Epargne Retraite en 2020

1 Décembre 2020 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Finances -TAUX -Emprunts, #JURIDIQUE , Fiscal & Partenariats

Le Plan épargne retraite (PER) lancé le 1er octobre 2019 dans le but de proposer aux français un produit d'épargne retraite unique, simple et accessible. 

Le PER va remplacer les produits d'épargne retraite tels que le PERP, le contrat Madelin, le Perco et le contrat « Articles 83 » qui ne seront plus commercialisés en Octobre 2020. 

Les sommes que vous versez sur PER sont déductibles de vos revenus imposables sur l’année en cours.

PER : l'Epargne Retraite en 2020
Comment déclarer pour profiter de la défiscalisation ?

En mai N+1, on déclare nos revenus de l’année N. À cette occasion, au niveau des charges déductibles, on va renseigner la case 6NS en indiquant la somme épargnée l’année N sur le PER :

« cotisations versées sur les nouveaux plans d’épargne retraite, déductibles du revenu global »

Il s’agit de la case 6NT pour le conjoint et 6NU pour une personne à charge.

Plafond de déduction des versements sur PER

Les sommes versées sur PER sont déductibles de vos revenus imposables dans la limite d’un plafond annuel, au choix le plus favorable dans votre situation :

  • 10 % de vos revenus N-1 nets de frais professionnels (maximum déductible à 32 419 €, soit 324 190 € de revenus annuels) ;
  • 10 % du plafond annuel de la sécurité sociale N-1 (PASS), soit 4 052 € déductibles pour les versements 2020.

Par exemple : en 2019 vos revenus se sont élevés à 50 000 €.

Donc au maximum en 2020 vous pouvez déduire de vos revenus imposables

soit 5 000 € (10 % des revenus N-1)

soit 4 052 € (10 % du PASS).

Ainsi en 2020, vous optimisez en versant 5 000 € sur votre PER car c’est le cas le plus favorable dans votre situation.

Donc ce versement vous permettra de déduire 5 000 € de vos revenus imposables 2020 dans votre déclaration en 2021.

Résultat : en tranche marginale d’imposition 30 %, vous allez économiser 1 500 € d’impôts sur le revenu.

Quand ne pas défiscaliser ?            https://t.co/DrO0OISRbX?amp=1

Dans les faits, moins de 50 % des foyers fiscaux français paient l’impôt sur le revenu.

Donc beaucoup d’épargnants n’ont rien à défiscaliser et peuvent se sentir lésés !

Pour ceux-ci, il est possible de choisir de ne pas défiscaliser et alors l’avantage fiscal apparaitra à la sortie du PER : une moindre imposition que ce soit en rente ou en capital (on en parle après).

Alors que les épargnants qui défiscalisent à l’entrée ne profitent en réalité que d’une fiscalisation différée à la sortie du PER.

Ainsi, l’impôt sur le revenu qu’ils auraient du payer va d’abord « faire des petits » pendant des années voire des décennies avant d’être payé à l’État.

cliquer pour agrandir le tableau

cliquer pour agrandir le tableau

Investir sur le PER ou sur l’assurance-vie ?

Le PER est très proche de l’assurance-vie dans son fonctionnement. Sachez que vous préférerez l’assurance-vie si :

Trois produits PER sont accessibles dans le PER :
  • Un PER individuel (ou PERIN) pour remplacer le Plan d'épargne retraite populaire (PERP) et le contrat Madelin et qui fonctionne sur la base de versements volontaires
  • Un PER collectif (ou PERCOL) pour remplacer le Plan d’épargne pour la retraite collective (Perco). Ce PER entreprise est ouvert à tous les salariés est alimenté par l'épargne salariale (interssement, participation, abondement, CET) 
  • Un PER catégoriel (ou PERCAT) pour remplacer le contrat « articles 83 ». Ce PER entreprise a pour particularité de n’être ouvert qu’à certaines catégories de salariés. Il est alimenté par des versements obligatoires ou des transferts entrants de fonds.
cliquer pour agrandir le tableau

cliquer pour agrandir le tableau

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :