Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

comment choisir et entretenir son Sac de Couchage ?

21 Mars 2020 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS

En faisant du camping, de la spéléologie et/ou encore de la randonnée, il est indispensable de s’équiper de certains matériels primordiaux pour la survie.

Parmi ces matériels figure le sac de couchage

Truffé de matière isolante, le sac de couchage est une poche dans laquelle l’on s’introduit pour dormir et pour lutter contre les mauvais temps et le froid.

En enfermant dans son enveloppe une quantité d’air non négligeable qui joue le rôle d’isolant, le sac de couchage permet au corps de maintenir sa chaleur.

Il existe des sacs de couchages faits en duvet et d’autres en fibres synthétiques. De par son poids, sa taille, son volume une fois comprimé et surtout par sa capacité isolante, l’on arrive à faire une distinction des meilleurs sacs de couchage.

Ce qui suit n'est pas de la Pub, mais le résultat de recherches personnelles , pour gagner du temps sans tomber dans les Promos uniquement pour le Prix : bien se demander avant, pour quel usage ?

 

Quant aux Sacs de Couchage en forme de Momie :

c'est une question de goùt 

Qu’appelle t’on le duvet ?

Sur les oiseaux aquatiques (les oiseaux terrestres ne font pas de duvet), le duvet constitue la couche cotonneuse et duveteuse qui les isole du froid. Il en existe 2 sortes : le duvet d’oie ou le duvet de canard.

Le duvet ressemble à un flocon de neige en 3 dimensions qui emprisonne des milliers de poches d’air. Le duvet a un pouvoir isolant 2 fois supérieur au meilleur des isolants synthétiques.

Pourquoi le duvet apporte autant de chaleur et de confort ?

Tout est basé sur l’air ! L’air est un très mauvais conducteur de chaleur. Le duvet est doté d’une structure tridimensionnelle qui emprisonne un volume d’air incroyable et forme une poche d’air immobile autour de vous. La chaleur de votre corps ne peut plus s’échapper et vous isole parfaitement du froid extérieur. Le gonflant incomparable du duvet le rend aussi extrêmement confortable et agréable.

Comment mesure t’on la qualité du duvet ?

Cuin : on mesure la force de résistance à la pression du duvet, sous un poids défini qui représente la contrainte du tissu. Ce qui au final donne le gonflant du duvet, la capacité de remplissage du duvet.

Cette capacité de remplissage est donnée par le nombre de « pouce cube » (Cubic Inch ou Cu.in) que « 1 once » de duvet rempli. (1 once = 28,35g / 1 Litre = 61 cubic inch / 1 pouce cube = 0,016L ou 1,64 cl)

Pour mesurer cette capacité de remplissage, on utilise des tubes à essais, dans lequel on met 1 once de duvet. On place ensuite un disque d’un poids prédéfini (représentant le poids du tissu exercé sur le duvet). La hauteur dans le tube ainsi obtenu, donne le gonflant du duvet, mesuré en « cubic inch », souvent marqué « cu.in » ou « cuin ». On obtient des résultats suivant les duvets de 300 cuin à 800 cuin.

 

Quels sont les autres critères à vérifier ?

La perméabilité à l’air : un duvet de grande qualité élimine l’humidité de façon remarquable, par « effet de mèche » ou effet de capillarité permettant un très bon transfert de la vapeur d’eau, vous assurant un très grand confort.

Propreté : un duvet de grande qualité est lavé, débarrassé de poussières, rincés puis soigneusement séché. Ainsi le duvet de grande qualité sera hypoallergique.

Densité : un duvet venant d’un animal mature aura une densité bien plus importante, captera plus d’air et sera plus isolant.

C’est pour toutes ces raisons qu’un duvet en 650 cuin issu d’un élevage certifiés et venant d’animaux ayant le temps de grossir et vieillir, aura des qualités thermiques et de durée de vie aussi intéressantes qu’un 750 ou 800 cuin issu d’un élevage d’animaux jeunes et sans suivis du traitement du duvet.

Construction : la construction à une très grande importance, voir même aussi importante que la qualité du duvet elle-même.

Le meilleur type de construction, mais aussi le plus cher, est le compartiment en box H et le trapèze. Ce type de construction est adapté aux vestes très isolantes et aux sacs de couchage. Le box en X est plus adapté aux doudounes ou aux sacs ultralégers.

Une bonne construction est faite de box fermés et hermétiques qui évitent au duvet de se balader et donc de créer des ponts thermiques. Le box en H ou le trapèze permettent une construction sans coutures traversantes.

Tissu : le tissu utilisé pour l’enveloppe a aussi une grande importance. Le tissu utilisé doit être déperlant pour protéger votre duvet de l’humidité, respirant pour laisser passer la vapeur d’eau, et coupe-vent pour vous assurer une bonne isolation. Les plus connu et les tissus de meilleure qualité sont le Q15, le Softex et le Pertex.

Des membranes imper/respirantes comme l’MicroDry et le Pertex peuvent être utilisées afin de protéger complètement votre sac de couchage de l’humidité. Ces membranes sont idéales en conditions difficiles, ou pour dormir en milieu humide. Elles évitent l’utilisation d’un sur-sac, tout étant plus respirantes.

Températures : depuis que le Norme européenne EN13537 existe, il est plus facile de comparer les performances des duvets. La norme EN13537 indique pour les sacs de couchage les informations suivantes :

– Température confort pour les femmes
– Température confort pour les hommes
– Température confort extrême (avec cette température, vous ne dormirez pas ou très mal mais le sac vous permettra de passer la nuit.

Toutes les marques ne disposent pas de la certification EN13537.

En considérant le pourquoi l’on change un lit, le sac de couchage est aussi nettoyé dans le but d’éliminer les odeurs, la saleté qui s’installe avec le temps.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :