Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

Quelque chose a Changé et autres scènes cultes du Cinéma français

4 Mai 2020 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Comme au CINEMA

 

Souvent on retient peu d'un film ,

mais certaines scènes mènent une nouvelle vie , ayant marqué les esprits

ou pour former de nouveaux comédiens 

j'ai pris plaisir à revisionner ces extraits

notant que beaucoup de scènes

se passent à table ,

alors qu'en 2020,

la convivialité en a pris un coup ,

d'autant qu'on nous a pris pour ces cons

et sans le diner en prime !

J'ai revu ce téléfilm de 2017  ,assez réaliste , mais en fait monté comme une pièce de théâtre où les dialogues et le jeu des personnages,importent plus que le scénario classique 

Pas étonnant vu le casting 

Dans Quelque chose a changé,Pierre Arditi donne la réplique à Evelyne Bouix .

Un rôle de composition pour les comédiens qui, mariés à la ville, interprètent, de joyeux divorcés.

Une comédie sur mesure écrite et réalisée par Jacques Santamaria.

À la veille du week-end, Louis-Régis Dupont Moreau, président du groupe Tencom, géant de l'énergie et de la téléphonie, est mis en minorité par le conseil d'administration

Dans la voiture avec son chauffeur , sortant d'un conseil d'administration

agité,sachant qu'on ne l'aime pas,dit à son chauffeur :

" je sais bien qu'avec mes initiales vous m'appelez tous le roi du monde " ,le chauffeur faisant mine de ne pas être au courant 

 

En fait la fiction est proche de la réalité,

du temps de Jean Marie MESSIER , 

" JMM moi même maître du monde " ,

 

comme l'ont brocardé les Guignols de l'Info,démissionne le 30.6.2002

La scène du dîner à l'auberge, est comme un clin d'oeil au "dîner de cons ",

de par le dialoque utilisant 3 fois cet Adverbe " JUSTEMENT "

 faisant penser à Juste, c'est son prénom 

LA TIRADE DU CON AU DINER AVEC ARDITI EN SOMMELIER ( video ci-dessous )

LA TIRADE DU CON AU DINER AVEC ARDITI EN SOMMELIER ( video ci-dessous )

- Arditi en sommelier : " j'ai choisi un champagne distingué qui a de la personnalité , beaucoup de finesse, justement "

- le client,à table : "Comment çà, justement ? "

- Arditi : " le contraire de vous, justement !"

certains textes ou scènes cultes sont repris dans les cours de théâtre 

Ainsi :  Jean-Louis PORTET interprète un extrait pour ses élèves de théâtre de atelierdesarts-perpignan.fr,

un autre clin d'oeil,la chanson d'Eddy Mitchell en arrière plan du film 

 Itinéraire d'un enfant gâté ( ci-dessous ) de Claude Lelouch (1988) :

Belmondo : "Le meilleur moyen de faire croire que tu connais tout,

c'est de ne jamais avoir l'air étonné.

Parce que toi, tu as souvent l'air étonné, c'est un défaut. (...)

C'est étonnant, mais ça ne doit pas t'étonner."

Quelque chose a Changé et autres scènes cultes du Cinéma français
Quelque chose a Changé et autres scènes cultes du Cinéma français
Quelque chose a Changé et autres scènes cultes du Cinéma français
Quelque chose a Changé et autres scènes cultes du Cinéma français
Quelque chose a Changé et autres scènes cultes du Cinéma français
Quelque chose a Changé et autres scènes cultes du Cinéma français

la Video,ci-dessous dure 1 heure,mais on peut la faire défiler ,

car il y a les titres de chaque extrait 

 

le Cinéma d'AUDIARD

On peut doublement lui rendre hommage en 2020

que ses formules n'ont pas pris une ride 

dans le contexte actuel 

Le film La vérité si je mens! a fait entrer le séfarade de plain-pied dans le paysage français , campant en même temps ces juifs venus d'ailleurs, parfaitement intégrés à la France, pour la plupart naturalisés français depuis 1870 ,par la grâce du décret Crémieux, mais qui n'ont pas abdiqué leurs origines méditerranéennes, et encore moins leur judéité.  

Par contre  les principales origines possibles des juifs ashkénazes sont au nombre de trois : le Levant, l’Europe et le Nord du Caucase 

Le dialogue ci-dessous entre Elie Kakou et Richard Anconina se retrouvera à table dans d'autres parties du film ,au sujet de Weber .

 

 Lenôtre ou le vôtre ? 

 

 

 

 

- Nicole Calfan :  "Pour le traiteur, j'ai pensé qu'on pourrait prendre Lenôtre...

- Pourquoi pas. Et qui c'est ?

- N.C. : Comment ?

- Le traiteur ! Qui c'est ?

- N.C. :  C'est Lenôtre. Mais si vous préférez prendre le vôtre...

- Nan, on a qu'à prendre le vôtre

- N.C. : Parfait...

- Alors ? C'est qui ? J'ai compris, vous voulez pas le dire"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :