Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

Tracking : Traçage des données mobiles dans la lutte contre le Covid-19

17 Avril 2020 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Sciences & Techniques, #INFORMATIQUE -Web

 

Différentes solutions sont à l'étude ; parmi elles :
 StopCovid, l’application ressemblant à celle proposée à Singapour et qui recourt au Bluetooth afin de savoir avec qui on a été en contact. 

Cela doit permettre de reconstituer les contacts au fil d’une journée si une personne est touchée par le virus.

Les articles qui suivent n'épuisent pas le sujet,mais ouvre le débat .

Depuis 2016, SFR dispose d'une solution, SFR Géostatistics, qui permet de réaliser des analyses statistiques sur des déplacements et la fréquentation des zones géographiques.

Pour certains secteurs, ces informations sont précieuses. C'est le cas pour les acteurs des transports, qui peuvent adapter leurs infrastructures au nombre de voyageurs attendus. Mais depuis le début de l'épidémie de coronavirus, ces données intéressent aussi les professionnels de la santé.

Ce vendredi, dans un communiqué, SFR a indiqué avoir fourni « plusieurs jeux de données » à l'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) et à l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria).

L'opérateur au carré rouge précise que ces informations permettent « de mesurer et représenter les déplacements entre l'Ile-de-F

Le 27 mars, la revue scientifique Nature Medicine pose ainsi les termes du débat : l’éthique ne doit pas nécessairement fermer la porte à la géolocalisation des personnes mais doit encadrer ses usages.

La CNIL rappelle que tous les usages ne se valent pas : les modalités d’application sont aussi nombreuses que variées.

L’éthique impose de les sélectionner suivant des principes de proportionnalité, de transparence, de temporalité réduite et de contrôle par le Parlement, par des autorités indépendantes et par la société civile.

Aussi, le débat ne doit pas porter sur l’usage du traçage mobile de manière générale. Il doit amener à s’interroger sur chacune des modalités envisageables.

Si le diable réside souvent dans les détails, les solutions s’y trouvent également.

le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD), Wojciech Wiewiórowski, a appelé, lundi, à la mise en place d'une application mobile dite « paneuropéenne ».

Une solution proposée afin d'éviter de voir chaque pays livrer son propre outil, ce qui pourrait potentiellement porter atteinte à la vie privée des citoyens de l'Union européenne.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :