Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

avec CHRISTOPHE : nous irons tous au paradis ( perdu ou pas ) ?

10 Avril 2020 , Rédigé par Ipsus Publié dans #MUSIQUE

avec CHRISTOPHE : nous irons tous au paradis ( perdu ou pas ) ?

Suite à la disparition du chanteur, auteur et compositeur, Christophe, cet hommage permet de réentendre quatorze de ses chansons en solo ou en duo.

Fidèle de l’émission depuis toujours, Christophe l'a marqué de son empreinte avec des reprises et des duos, qui auront ce soir plus que jamais, une valeur particulière.

Au programme : ses plus grands tubes, « Les mots bleus », « Les paradis perdus », « Succès fou », « La Dolce Vita », « Les Marionnettes », souvent interprétés au bras de la nouvelle génération, d’Olivia Ruiz à Juliette Armanet, en passant par Nusky & Vaati.

Mais aussi des reprises, comme « Couleur menthe à l’eau », lors de la 500e de Taratata au Zénith, avec son ami Eddy Mitchell.

Jusqu'à son dernier duo avec Laetitia Casta, « Daisy », enregistré le 12 mars dernier.

pendant le confinement,Nagui proposait des videos et celle qui suit était prémonitoire 

 Jean-Michel Jarre, qui a notamment écrit les paroles des Mots bleus et des Paradis Perdus, a partagé son immense tristesse à nos confrères du Parisien : "Je n'arrive pas à y croire, même si je savais que son état de santé s'était détérioré depuis une semaine. Il y a une dizaine de jours, il y avait une embellie, il avait pu être transporté à Brest. Je pensais vraiment qu'il allait s'en sortir. Il avait cette niaque, cette énergie vitale, cette espièglerie… J'étais sûr qu'il allait faire un pied de nez à la mort".

"C’est une grande tristesse. Je perds un membre de ma tribu. C’était un des plus grands chanteurs français. C’était plus qu’un chanteur, c’était un couturier de la chanson. C’était un personnage unique. Il avait une fantaisie qu’on ne retrouve plus aujourd’hui. Et on ne peut pas lui dire au revoir à cause de ce putain de virus", a confié Jean-Michel Jarre à l'AFP.

les Paradis perdus de 1973 redeviennent hélàs d'actualité en avril 2020 .

Il y en eut plusieurs versions, dont celle de Christine & the Queens ( ci après )

La Dolce Vita
Tous les soirs sans fins

Je traînais sur ma vespa
Dans mon gilet de satin
C'était la dolce vita
Je cherchais l'aventure
Jusqu'au petit matin
Je me prenais pour Ben-hur
En conduisant d'une main
Mais je t'ai rencontrée!
Et puis tout a changé!
Le piège étais facile
Tu es tombée dans mes bras
On se promenait en ville

C'était la dolce vita
Et cette façon que tu avais de te serrer
Contre le revers de mon smoking blanc cassé
Ne pouvais pas me blazer
Même dans l'obscurité
Je te revois encore
Elsa, Elsa
Je ne t'oublie pas

Elsa
Pourquoi es-tu partie!
Je n'ai rien compris!
J'ai longtemps cherché
La nuit à te remplacer
Et pour quelques heures parfois
C'était la dolce vita
Et cette façon que tu avais de te serrer
Contre le revers de mon smoking blanc cassé
Je n'l'ai jamais retrouvée

Puisqu'on vient d'écouter la Dolce Vita....Fellini n'est jamais loin 

le lien ci-après rassemblait 12 Videos dont beaucoup retrouvées ensuite lors d'émissions Taratata 

                                                             en bas à droite au 1er rang 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :