Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

Cézanne, Gauguin, van Gogh, les initiateurs de l’art moderne

23 Mai 2019 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Comme au CINEMA, #Dans L'AIR DU TEMPS

Voici trois peintres ayant œuvré dans la seconde moitié du XIX siècle et dont l’influence sur l’art moderne (dont on situe généralement les débuts aux alentours de 1910) est incontestable et incontestée.
Tous trois font partie des artistes les plus « chers » du marché de l’art.


Sur ce plan, le premier à avoir marqué les esprits est Vincent van Gogh. En effet, en mars 1987, même les personnes n’ayant aucune affinité pour l’art ont appris l’existence de sa série Les Tournesols, peints juste un siècle plus tôt, lorsque le magnat japonais de l’assurance, Yasuo Goto, a acheté l’un des tableaux de cette série pour 40 millions de $ lors d’une vente aux enchères chez Christie’s à Londres, prix qui constituait à l’époque un record pour une œuvre d’art. Record largement battu à peine quelques mois plus tard, le 11 novembre 1987, à New York, par la maison de vente aux enchères Sotheby’s avec un autre tableau de van Gogh, Les Iris, et vendu 53,9 millions de $. C’est l’homme d’affaire australien Alan Bond qui emporte les enchères. Les Iris deviennent donc à leur tour le tableau le plus cher de l’histoire de l’art… durant deux ans et demi. Car Alan Bond a fait une folle enchère qu’il n’a pu honorer. Finalement, Sotheby’s négocie avec le musée Getty de Los Angeles pour que l’institution achète, en 1990, le tableau de van Gogh.
Depuis, ces records ont été battus par plusieurs peintres, Picasso, Warhol, Klimt, entre autres. Mais les deux derniers à avoir portés ces records à des sommets encore jamais atteints, sont justement Paul Cézanne et Paul Gauguin.
En effet, début 2012, on apprenait que le Qatar avait acheté pour 250 millions de $ Les Joueurs de cartes de Cézanne – l’une des cinq toiles sur ce thème exécutées par le peintre et la dernière à appartenir à un propriétaire privé, les quatre autres étant détenues par le Musée d’Orsay, la Fondation Courtauld de Londres, le Metropolitan Museum de New York et la Fondation Barnes. Le tableau de Cézanne peint en 1895, a été cédé en 2011 par les héritiers de l’armateur grec George Embiricos à la famille royale du Qatar et devrait prendre place dans le nouveau Musée National du Qatar à Doha (dessiné par Jean Nouvel) – ouverture prévue courant 2016.
Ce record a été pulvérisé en 2015 : la toile Quand te maries-tu ?, peinte en 1892 par Gauguin lors de son premier séjour à Tahiti, et jusque-là exposée au Kunstmuseum de Bâle, a fait l’objet d’une vente de gré à gré pour 300 millions de $. Et de nouveau, Doha semble en être l’acquéreur : en effet, depuis quelques années, la famille royale et les musées qataris dirigés par Cheikha Al Mayassa, la sœur de l’Emir, multiplient les achats d’œuvres d’art moderne et contemporain. Avec pour cela un budget d’acquisition annuel de l’ordre du milliard de dollars, contribuant à cette folle flambée des prix (qui devrait se calmer avec la baisse durable du prix du pétrole) ! ​​​​​​​

Ils s’aimaient comme on aime à treize ans : révoltes, curiosité, espoirs, doutes, filles, rêves de gloires, ils partageaient tout.

Paul est riche. Emile est pauvre.

Ils quittent Aix, « montent » à Paris, pénètrent dans l’intimité de ceux de Montmartre et des Batignolles.

Tous hantent les mêmes lieux, dorment avec les mêmes femmes, crachent sur les bourgeois qui le leur rendent bien, se baignent nus, crèvent de faim puis mangent trop, boivent de l’absinthe, dessinent le jour des modèles qu’ils caressent la nuit, font trente heures de train pour un coucher de soleil...

Aujourd’hui Paul est peintre. Emile est écrivain.

La gloire est passée sans regarder Paul.

Emile lui a tout : la renommée, l’argent une femme parfaite que Paul a aimé avant lui.

Ils se jugent, s’admirent, s’affrontent. Ils se perdent, se retrouvent, comme un couple qui n’arrive pas à cesser de s’aimer.

Ce qui a fasciné Danièle Thompson dans cette histoire provient du fait que Paul Cézanne et Emile Zola y sont décrits dans leurs jeunes années, bien loin de l'image des vieillards impressionnants que l'on a d'eux aujourd'hui. "Ce n’étaient pas des légendes, pas des icônes, juste des jeunes gens avec leurs copains, avec leurs problèmes et leurs rêves, leurs faiblesses et leurs espérances...", confie-t-elle.

Côté BO

Danièle Thompson ne voulait pas d'une musique d'époque. La cinéaste a demandé à Eric Neveux de composer une musique qui soit liée au sentiment et qui ne soit pas extérieure ou contemplative.
 
 
 
 
Elle développe : "Je ne voulais pas pour cette fin d’une musique désespérante et Eric m’a immédiatement évoqué ce que représentait pour lui ce retour vers la montagne et vers ces paysages de Provence auquel il appartient. Il part vers son oeuvre, vers son destin d’artiste, vers ce qu’il est vraiment. Nous avions tous les deux envie d’une tonalité d’espérance. Cette histoire d’amitié – qui est presque une histoire d’amour - aura été douloureuse et magnifique.

Les derniers jours du peintre Van Gogh venu se faire soigner chez le docteur Gachet à Auvers-sur-Oise.

Terribles derniers jours partagés entre une création intensive, des amours malheureuses et surtout le désespoir.

Fin mai 1890, Vincent Van Gogh arrive à Auvers-sur-Oise pour y être soigné par le docteur Gachet. Il loge dans une pension se lie d'amitié avec un paysan et son fils un peu simplet.

Il est régulièrement invité chez les Gachet où le docteur apprécie son travail et qui lui demande un portrait de sa fille Marguerite. Celle-ci n'apprécie pas son portrait face au piano mais ne tarde pas à tomber amoureuse de lui

Cézanne, Gauguin, van Gogh, les initiateurs de l’art moderne
Cézanne, Gauguin, van Gogh, les initiateurs de l’art moderne

 

 

Cézanne, Gauguin, van Gogh, les initiateurs de l’art moderne
Cézanne, Gauguin, van Gogh, les initiateurs de l’art moderne
Cézanne, Gauguin, van Gogh, les initiateurs de l’art moderne
Cézanne, Gauguin, van Gogh, les initiateurs de l’art moderne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :