Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

Aviation et lacunes des certifications : vol Bristow 56C

28 Juin 2019 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Sciences & Techniques

‌les questions de certifications aeronautiques sont toujours le point faible 

on suit l'actualité du Boeing 737 max : il n'y a pas que l'avion,les hélicoptères aussi ....

France5tv  a repassé une reconstitution d'un plantage d'helicoptere en mer du nord (1995)
heureusement sans morts 

Le besoin en pétrole pousse l’homme à explorer les régions les plus inhospitalières du globe.
La mer du nord qui sépare la grande Bretagne de l’Europe continentale est peu profonde et les vents violents qui la balayent soulèvent des vagues impressionnantes, l’eau y est grise et froide.
Mais Or noir oblige, des dizaines de plateformes et de forages et des milliers de gents doivent affronter les éléments naturels.
Le seul moyen de transport efficace est l’hélicoptère, les vols sont long jusqu’à 500km pour atteindre certaines plateformes et l’appareil se faire rudement secoué.
Par une matinée glaciale de janvier 1995 pour 18 hommes cette réalité va se rappeler à eux de manière brutale.

Au mois de janvier 1995, en pleine mer du Nord, un hélicoptère Super Puma transporte 18 ouvriers jusqu'à une plate-forme pétrolière alors que le temps se fait subitement menaçant.

C'est alors que l'appareil est frappé par un éclair.

Les pilotes tentent tant bien que mal de garder le contrôle de l'appareil mais, malgré leurs efforts désespérés, sont contraints de le faire amerrir en catastrophe.

La moindre fausse manoeuvre des pilotes pourrait être fatale à tous les passagers.

L'enquête menée quelque temps après l'accident révèle qu'un défaut de conception du fuselage pourrait avoir attiré la foudre. 

( le film ci-dessous dure 48 mn  )

le vol Bristow 56C est un vol de la compagnie Bristow Helicopters (en) reliant l'aéroport d'Aberdeen à la plate-forme pétrolière Brae Alpha, située dans la mer du Nord.

Le , l'hélicoptère Super Puma assurant la liaison dut effectuer un amerrissage d'urgence à la suite d'un impact de foudre ayant endommagé le rotor de queue.

L'appareil transportait 16 ouvriers travaillant sur la plate-forme pétrolière.

Après l'amerrissage, tous les occupants de l'appareil ont réussi à évacuer sur un des radeaux de sauvetage présent à bord, prévus pour ce genre de situation.

le point commun avec Boeing ? la legerté des CERTIFICATIONS 

ici la foudre a touché violemment la queue ( pour simplifier )

apres enquêtes
il apparut que certaines parties etaient avant en fibre de verre 
remplaçées depuis par la FIBRE de CARBONE + conductrice 
et pour proteger la piece
un film metallique
ayant créé un arc electrique 

un des enqueteurs reanalysa les documents de certification 
qui etaient restés à la fibre de verre 
sans mise à jour 
dans le film,ils disenrt que les autorités anglaises 
même a posteriori 
n'ont pas voulu reconnaitre cette lacune
mais qu'heureusement
les constructeurs d'avions ont tenu compte  depuis 

en dehors du black swan sur les evenements rares 
il est symptomatique
de confier où que ce soit
la securité aerienne à des irresponsables 
faisant des economies 
ou des omissions 
sans se poser de questions 

https://t.co/HRcRDw1Wkp

 

Rapport de 102 pages en Pdf 

Aviation et lacunes des certifications : vol Bristow 56C

les 2 articles sont indépendants ,

mais le questionnement est laissé à l'appréciation 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :