Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Knock on Wood

les Veuves ( 2018 )

13 Novembre 2018 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Comme au CINEMA

Chicago, de nos jours. Quatre femmes qui ne se connaissent pas.

Leurs maris viennent de mourir lors d’un braquage qui a mal tourné, les laissant avec une lourde dette à rembourser.

Elles n’ont rien en commun mais décident d’unir leurs forces pour terminer ce que leurs époux avaient commencé. Et prendre leur propre destin en main

Les Veuves tire son propos et son titre d'une série télévisée britannique écrite par Lynda La Plante, scénariste de shows policiers tels que Suspect numéro 1 et Scotland Yard, Crimes sur la Tamise. C'est à l'âge de 13 ans que Steve McQueen découvre le programme : "L’émission m’a immédiatement transporté dans l’univers du crime, où les gens les plus vulnérables et sous-estimés étaient des femmes. Jugées incapables, seule leur apparence comptait. Cependant, elles étaient si déterminées à prendre leur destin en main qu’elles parvenaient à affronter l’adversité et à trouver en elles des forces insoupçonnées. À cette période de ma vie, je me sentais très proche de ce qu’elles enduraient car j’avais le sentiment qu’on portait le même regard sur moi".

Chicago

Alors que la série télévisée se déroulait dans le Londres des années 80, Steve McQueen a décidé de transposer l'histoire dans le Chicago de nos jours. Il s'agissait d'actualiser le propos et Chicago s'y prêtait parfaitement : "les réseaux politiques, raciaux, religieux, le maintien de l’ordre et la criminalité, sont autant de domaines qui s’enchevêtrent et interagissent".
Il était par conséquent important de tourner sur place, tant la ville est un personnage à part entière. Des éléments du scénario ont même été modifiés pour coller à la réalité.
les Veuves ( 2018 )
Dans un Chicago violent et multiethnique, des veuves de braqueurs prennent leur suite. Un thriller porté par les femmes. Percutant ou invraisemblable ?

Il y a près de trois ans, le monde du cinéma américain se mobilisait pour une meil­leure représentation des Noirs dans les films (et aux Oscars). Il y a un an, le mouvement de libération de la parole des femmes entraînait, entre autres, une réflexion sur les clichés sexistes à l’écran. Aujourd’hui Les Veuves, sous la bannière d’un grand studio hollywoodien (la Fox), témoigne des effets de cette double révolution, en évitant le volontarisme : à travers un film de genre (un thriller) accompli et percutant, dont la dimension politique fait constamment corps avec la fiction.

Les héroïnes y organisent un braquage, mais pas comme celles, cool et publicitaires, d’Ocean’s 8 — sorti au printemps dernier. Elles émergent douloureusement d’une sinistre tra­gédie.

cliquer lien suivant pour lire suite critique du film 

les Veuves ( 2018 )
les Veuves ( 2018 )
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :