Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

Manquera t'on de Pétrole ?

2 Mai 2010 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Energies & Matières premières

Pierre Terzian,
Président-Directeur Général
de PETROSTRATEGIES

http://bit.ly/dB2uaI

Pierre Terzian est président-directeur général de la S.A. PETROSTRATEGIES qui a deux types d’activités : conseil et presse pétrolière.

Comme consultant, PETROSTRATEGIES a réalisé des études économiques sur l’industrie des hydrocarbures.

 

DansN°2 de Mai, http://bit.ly/b58qvQ

Pierre Terzian répond aux questions qu'on peut se poser sur l'évolution du marché pétrolier .

 

Un pic pétrolier désigne le sommet de la courbe qui caractérise la production pétrolière d'un puits ou d'un champ pétrolier ;

par extension le « pic pétrolier mondial » ( Peak Oil ) désigne le moment où la production mondiale de pétrole plafonnera puis commencera à décliner du fait de l'épuisement des réserves de pétrole exploitables.

 

 La majorité des acteurs du secteur, notamment les compagnies pétrolières et l'AIE, ont réfuté le phénomène en argumentant que les avancées techniques permettraient dans le futur une meilleure récupération du pétrole des gisements existants et l'exploitation de nouvelles sources d'hydrocarbures telles que les sables bitumineux ou l'offshore profond.

 

" on a fait ,ces dernières années des découvertes majeures,dans l'Offshore profond au Brésil , sous des couches de sel de 2.000 à 3.000 mètres d'épaisseur....

Or de telles découvertes étaient considérées comme impossibles...Pétrobras a décidé un jour de prendre le risque et a découvert des réserves énormes...

orenoque.jpgUn autre exemple : les bruts extra-lourds dans l'Orénoque,au Vénézuela " ( Pierre Terzian )

 

Le Brésil détient probablement, avec l'Arctique, les plus grandes réserves inexploitées de pétroles.

 Les experts estiment que le gisement offshore de Tupi, à 300km des côtes brésiliennes, découvert en novembre 2007, représenterait selon les experts entre 50 et 70 milliards de barils. http://bit.ly/bSEqEQ

 

A l'opposé du pic de l'offre, les organismes spécialisés (OPEP, EIA, IEA) considèrent en 2010 que le marché se caractérise par un pic de la demande, c'est-à-dire que la consommation va baisser avant que puisse se produire une faiblesse de la production

 

Il ne semble pas certain que les évènements suivent une courbe régulière (montée, sommet, descente).

Plusieurs spécialistes,dont Pierre TERZIAN , parlent d'un plateau dont les irrégularités (reprises et récessions successives) peuvent rendre difficile toute appréciation et donc toute datation précise d'un « pic ».

 

" le déclin de la production sera donc plutôt provoqué par une diminution de la demande...il y a de plus en plus de de substituts au pétrole....

A long terme,il n'est pas dit qu'on ne trouvera pas des solutions aux problèmes ECOLOGIQUES liés à l'utilisation des hydrocarbures ( Pierre Terzian )

 

-Pic-de-hubbert-explications.png

 

En fait,Pierre TERZIAN, dans cet article, rappelle que " l'année d'après crise pétrolière de 1973,le Club de Rome annonçait le déclin de la production de Pétrole entre 2000 et 2005.

Mais l'expression PEAK OIL,n'a fait fortune qu'après les attentats du 11 septembre 2001....puis au moment où l'administration Bush avait le projet d'envahir l'Irak  ".

 

Et l'évolution des PRIX ?

 

" ...on disait qu'au-delà d'un certain Prix, des Energies de substitution,allaient prendre sa place.

Paradoxalement,c'est devenu l'inverse.

Car c'est cette hausse du prix qui a rendu possible l'exploitation des immenses réserves dont on a parlé.

...l'exploitation des bruts extra-lourds ou des schistes bitumineux ,n'est pas si coûteuse...

Pour qu'elle soit possible...les 60 $ le Baril, sont devenus un prix plancher ( Pierre Terzian )

 ______________________________________________________________

 

Bibliographie : http://bit.ly/bbj54N

 

http://www.picpetrolier.net/

    

  http://bit.ly/4GYF1W  Classement des Producteurs de PETROLE en 2008

  http://bit.ly/Fbfq

 

Cliquer Pays

 

    Si le chiffre de 100 milliards de barils est prouvé, le Koweït détiendrait les cinquièmes réserves mondiales après l'Arabie saoudite, l'Iran, l'Irak et les Emirats arabes unis.

Le champ Burgan est le second gisement pétrolier du monde après celui de Ghawar en Arabie saoudite dont les réserves atteignent 70 milliards de barils. Burgan assure les trois quarts de la production du Koweït qui se monte à environ 2,2 millions de barils par jour.
http://bit.ly/bio9gx

 

L'Irak dispose des troisièmes réserves de pétrole prouvées du monde http://bit.ly/aSv7M1

petrole-irak.gif  cliquer

oil.jpgToujours plus loin et toujours plus profond.

Cela pourrait être le nouveau slogan de Total en Mer du Nord.

Le groupe fait face à un déclin vertigineux des ressources naturelles de gaz et de pétrole dans une région où il tire pourtant 25% de sa production totale.

 

En dix ans, la production de gaz et de pétrole y a chuté de 4,5 millions de barils par jour (mbj) en 1999 à 2,5 mbj en 2009. http://bit.ly/9HEkHy

 

orenoque  Le Venezuela et la Chine ont signé en fin de semaine un contrat pétrolier d'environ 20 milliards de dollars.

Selon le New York Times, la Chine prêtera cette somme au Venezuela pour l'aider à développer son industrie pétrolière.

Ainsi la Chine entend sécuriser son approvisionnement de pétrole alors que le pays en a un besoin croissant.  http://nyti.ms/bfg1gg

 

23.4.2010 -Pour l'instant, la production dans la Ceinture de l'Orénoque, considérée comme la plus grands réserve d'hydrocarbures au monde, est de 354.000 barils par jour, tandis que l'offre totale du Venezuela s'élève à 3,011 mbj, selon les chiffres officiels. http://bit.ly/d3aGpx

________________________________________________________________

Le bel avenir du gaz naturel:

27.4.2010 - Si l'exploitation de nouveaux gisements de pétrole est de plus en plus coûteuse, les progrès techniques ont au contraire permis de rendre facilement extractibles de colossales quantités de gaz de schiste aux Etats-Unis.

 Il est question de 17 443 milliards de mètres cubes, c'est-à-dire l'équivalent énergétique de 106 milliards de barils de pétrole :

cela équivaut au volume des réserves prouvées du Koweït.  http://bit.ly/dmRYte

Partager cet article

Repost 0