Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

tout comme la Vie , un Projet doit avoir du SENS

20 Novembre 2009 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS


Plusieurs évènements deviennent des indices d'une modification de fond de l'opinion.

Les réactions face à la main de Thierry Henry montrent le besoin d'idéal qui anime l'opinion :

http://www.knock-on-wood.net/article-apres-la-tete-la-main--39678561.html

C'est surtout le constat d'un besoin de sens :
 gagner à quel prix ?

Une évolution se dessine en faveur de la recherche de ce qui compte vraiment.

« Chaque homme est une histoire qui n’est identique à aucune autre. »
Albert Camus

La communication de crise entraîne une crise de communication.
http://www.lasemaine.org/images-lasemaine/le-monde-bouge-et-vous.png
Le consommateur et le citoyen aspirent à de nouveaux comportements.

Il y a un besoin de sérieux, de considération, de respect.

C'est la fin des pubards qui considèrent qu'il suffit de jeter de la frime et de la poudre aux yeux pour emporter la décision.

La crise est passée par là.

http://www.knock-on-wood.net/article-36471964.html

La pub va " marcher à l'ombre " parce que le citoyen demande du sérieux pour se sortir le plus rapidement possible de la crise.

La Mode,pour être accessible,
doit fabriquer du SENS,pour justifier la tendance.
En effet,on consomme mieux ce que l'on comprend:

http://www.knock-on-wood.net/article-36646341.html

L'esprit de 2012 commence à naître.

2012 pourrait être l'élection du sens.

C'est le retour de bâton qui pourrait entraîner une génération politique qui a trop usé de la démesure de communication.

L'ère du tout-pub s'achève.

La demande d'être s'annonce et condamne celle du paraître.

La crise économique rend insupportable la débauche publicitaire, ses effets d'annonces sans lendemain, ses "promesses-slogans", son show qui trahit les ambitions collectives ...
http://www.knock-on-wood.net/article-35979730.html
La communication commerciale commence à prendre le tournant.
_______________________________________________________________________________________________________

                         Port. : 06.70.83.32.58

   Tel Adsl : 0971.21.21.88  

              gimahe@wanadoo.fr

Votre Projet doit avoir du SENS
et nous vous y aiderons.

http://concept.va.over-blog.com/article-un-projet-doit-avoir-du-sens-39776476.html
C'est la redécouverte du produit qu'il faut goûter, tester, respirer ... pour découvrir son caractère, ses qualités ...accueil

Ces quelques réflexions m'amènent à rappeler que nos
MAISONS EN BOIS
ne sont ni un bien de consommation,
ni un effet de mode


http://concept.va.over-blog.com/article-ingenierie-verte-38174205.html

  faites de votre Maison en Bois,
la vitrine qui vous ressemble,
et où à l'intérieur il fait bon vivre,
à un côut maîtrisé
selon vos critères
et
osez également le Bois pour une Extension:

http://www.knock-on-wood.net/article-21164637.html
____________________________________________________
http://www.knock-on-wood.net/article-35538884.html

La politique ne restera pas étrangère à cette évolution.

Une nouvelle fois, la crise a changé la donne.

C'est la fin de la frime et du bluff pour retourner à des valeurs solides, sérieuses.

Source : http://www.exprimeo.fr/

Evolution ou adaptation ?

http://www.knock-on-wood.net/article-32885382.html

Selon Henri de Bodinat :
"Les catastrophes ne sont pas une fatalité "

http://www.knock-on-wood.net/article-20772828.html


http://concept.va.over-blog.com/article-archi-39205849.html

_____________________________________________________________________________________________________
Viktor Frankl (1905-1997) : Professeur de neurologie et de psychiatrie à la faculté de médecine de l'université de Vienne il dirigea pendant 25 ans la polyclinique de Vienne.
Il fut l'élève de Freud ainsi que d'Adler mais s'en éloigna pour créer sa propre conception, qu'il appela logothérapie, ou thérapie par le sens (logos) de la vie.
De retour des camps nazis où sa famille a été exterminée, il se consacra à la pratique de la logothérapie et à son enseignement dans de nombreuses université notamment américaines : Hart Stanford, Pittsburgh, San Diego.
La logothérapie prit après-guerre une ampleur considérable et révolutionna la pratique thérapeutique en tant que science qui " se penche tant sur les raisons de vivre de l'homme que sur ses efforts pour les découvrir. " (
V.Frankl).

Decouvrir-un-sens-a-sa-vie.jpgPour Frankl, il y a chez l’être humain une volonté de sens.
Il s’aperçoit que ses patients ne souffrent pas uniquement de frustrations sexuelles (Freud)
ou de complexes d’infériorité (Adler),
mais aussi d’un « vide existentiel ».
C’est son expérience dans les camps de concentration qui l’amènera à approfondir cette intuition.

 
L'être humain n'est pas seulement poussé par la pulsion sexuelle, il est tiré par les valeurs...
Il dit avec humour, parlant de son rapport à Freud, qu' "un nain sur les épaules d'un géant voit plus loin que lui"!

Son approche est particulièrement pertinente pour notre époque, qui a perdu la quête de sens au risque de plonger dans le vide existentiel, cette perte du sens de la vie, favorisant des profils de personnalité de type borderline.

La démarche originale de Viktor Frankl s'articule sur trois concepts :
 la libre volonté, la volonté de sens, le sens de la vie .

http://www.logotherapie.fr/livres002.html


Video:
http://www.youtube.com/watch?v=9EIxGrIc_6g

Sommaire :
Préface de Vincent Lenhardt
Introduction à l'édition française de Georges-Elia Sarfati 
De Freud et Adler à Frankl  
Première partie : Les  fondements
1. Au-delà de la clinique, une vision de l'humain
 2. L'auto-transcendance en tant que phénomène humain
3. Qu'est-ce que le sens ?
Deuxième partie : Les pratiques 
4. Le vide existentiel : un défi individuel et un défi thérapeutique
5. Les techniques : l'injonction paradoxale, le commun dénominateur
6. L'accompagnement, le postionnement, le soin de l'âme
Conclusion
Lexique Biographie
___________________________________________________________
Ce que j'appelle le vide existentiel constitue un défi pour la psychiatrie contemporaine.
De plus en plus de patients se plaignent d'un sentiment de vide et de non-sens, qui peut, selon moi, être attribué à deux facteurs.
Contrairement à l'animal, les instincts ne disent pas à l'être humain ce qu'il doit faire.
Et contrairement aux époques plus reculées, les traditions ne lui indiquent plus ce qu'il devrait faire.
Le plus souvent l'être humain ne sait même plus ce qu'il veut fondamentalement.
 Ainsi, faute de savoir lui-même à quoi il aspire, il en vient à désirer de faire ce que les autres font (conformisme) ou de faire ce que les autres veulent qu'il fasse (totalitarisme).

J'espère réussir à partager avec le lecteur ma conviction qu'en dépit de l'effondrement des traditions, la vie recèle un sens pour chacun, et plus encore, qu'elle conserve ce sens, littéralement jusqu'à notre dernier souffle


Rescapé des camps,il explique avoir dù sa survie à une question:
" si je survis,à quoi pourra servir ma vie ? "

Il en retirera la conviction que la Vie a un Sens ,sinon,pourquoi passer par tout celà.
Comme il le souligne:" tout comme la soif est la preuve la plus certaine de l'existence de l'eau,le désespoir et le besoin de Sens,sont la preuve que le Sens existe dans la vie."

Le vide existentiel,selon Frankl,frappe souvent des gens ayant réussi selon les critères actuels de la société,tant professionnellement,que familialement,mais qui,à un moment donné de leur vie,se demandent quel sens a guidé leur choix.
ce sens n'a jamais été trouvé,faute d'avoir été recherché.

Le mal du siècle,est la perte des traditions et des valeurs,qui donnaient jadis du sens à l'action individuelle et collective.

Face à ce vide de sens,l'individu a progressivement défini ses actions,d'après celles des autres ( c'est le conformisme de masse )
ou d'après les diktats d'un chef autoritaire ( ce sont les totalitarismes ).

L'issue est claire : à chacun de fabriquer son sens,à partir des événements uniques de sa propre vie.
Il n'a pour cela que sa soif de sens,inextinguible et les outils de l'intelligence et du dialogue avec le thérapeute.

Source : Cerveau & Psycho N° 36 de Nov.2009
____________________________________________________________

Le grand principe qu’il dégage de son expérience est que
« la personne qui a une raison de vivre peut supporter presque n’importe quoi. »
 Pour Frankl, la vie n’est pas avant tout une quête du plaisir, comme l’enseignait Freud, ou une quête du pouvoir comme le pensait Adler, mais une quête de sens.
La plus grande tâche pour une personne est de trouver un sens à sa vie.

Frankl voyait trois sources possibles où une personne pouvait trouver ce sens à sa vie :

1. Dans le travail, par l’engagement dans une œuvre signifiante et fondamentale;
2. Dans l’amour, soit l’amour d’une autre personne ou l’amour de Dieu;
3. Dans le courage, dans la volonté de faire face à l’adversité;

Pour Frankl, le fait que certaines personnes aient survécu aux sévices et conditions de vie des camps de concentration, alors que d’autres se sont laissées mourir, est la preuve que si l’on ne peut contrôler ce qui nous arrive dans la vie, une personne peut toujours décider du comment elle réagira face à ce qui lui arrive.
 Frankl en arrive au constat que la vie a un sens et que c’est là la tâche de toute personne de faire cette découverte dans sa vie, quelles que soient les circonstances.

C’est le rabbin Harold S. Kushner qui écrit dans la préface du livre de Frankl :

« Nous avons appris à connaître l’Homme tel qu’il est.
Après tout, l’homme est celui qui a inventé les chambres à gaz à Auschwitz; cependant, il est aussi celui qui est entré dans ces chambres à gaz, avec la prière du Seigneur ou le Shema Israël sur ses lèvres
».

Il y a un moment-clé dans l’expérience de Viktor Frankl qui l’amène à sa profonde intuition.
Alors qu’il se décourage de plus en plus devant les conditions de vie qui sont les siennes, il se met à penser à sa femme, qui est elle aussi à Auschwitz, mais qu’il ne peut voir.
La pensée de celle-ci le soutien et le ravive, au point où il devient convaincu que son amour pour elle, même s’il ne sait si elle est encore vivante, sera sa force pour traverser l’épreuve d’Auschwitz.
Car, selon Frankl, l’amour va plus loin que le simple attachement à la personne aimée.
L’amour prend racine dans notre être spirituel.
Nous sommes faits pour aimer.
 C’est là notre vocation ultime, c’est dans l’amour que l’être humain manifeste toute sa valeur et sa dignité.
 Ce qui fait dire à Frankl que l’amour est aussi fort que la mort.

C’est pourquoi l’amour est le bien le plus grand et le plus élevé auquel une personne puisse aspirer.
Selon Frankl : « Le salut de l’Homme se fait dans l’amour et par l’amour. »

Quand une personne est saisie par l’amour, elle peut surmonter toutes les épreuves, même quand elle est impuissante à s’en sortir par elle-même, même quand la personne aimée n’est plus de ce monde.

Cette quête de sens à la vie vient aussi donner un sens à la souffrance, selon Frankl.
Elle fait irrémédiablement partie de la vie, comme le destin et la mort, et ce serait nier la vie que de vouloir en occulter la souffrance.
 Sans la souffrance et la mort, la vie humaine ne saurait être complète selon Frankl.
Il y a là un tout, et notre vocation humaine est de tout assumer en découvrant le sens de notre vie.

http://moineruminant.wordpress.com/2008/06/23/%C2%AB-la-personne-qui-a-une-raison-de-vivre-peut-supporter-presque-nimporte-quoi-%C2%BB-viktor-frankl/

FranklV_SensVie_C4.jpg

Partager cet article

Repost 0