Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

Donnant...donnant

3 Août 2010 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Comme au CINEMA

donnant-aff.jpg

Ce n'est pas un film commercial et tant mieux,

sauf ,peut être,pour ceux qui l'ont produit. 

 

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=145486.html

 

Il n'a pas le rythme actuel,mais on peut l'apprécier

au 2è degré,

si on le met dans une autre catégorie.

 

Ce n'est pas un film " art et essai ",

ni le " cinéma de minuit "

et pourtant,certains passages sont comme des clins d'oeil

à un cinéma des origines.....

donnant-donnant-2010.jpg

"Je souhaitais raconter l’histoire d’un étranger qui arrive dans un petit village où les gens sont endormis, où les femmes n’ont plus du tout envie d’être coquettes, où les hommes leur parlent mal, où les couples ne se regardent plus. Sans le vouloir, cet étranger va réveiller tout le monde", confiait Isabelle Mergault

 

http://www.allocine.fr/film/anecdote_gen_cfilm=145486.html

 

Ce cadre intemporel,

cette péniche qui en rappelle d'autres,

bien qu'elle ne soit pas près de Joinville le pont.

  donnant-donnant-2010-peniche.jpg

Le décor principal du film (le canal) se trouve à Château Landon en Seine-et-Marne.

 

Par moment,il ne manquerait plus que le retour de Gabin,

celui du " baron de l'écluse." http://bit.ly/cULZhl

 

 

Daniel Auteuil

Quant à la " reconstruction " de Daniel Auteuil

on a une pensée pour Georges Wilson ( le père de Lambert )

dans " une aussi longue absence "

 http://bit.ly/d0H6sC

sachant qu'il nous a quittés début 2010

 


don-revolv.jpg

Pour jouer son personnage qui perd en partie l'usage de la parole et mélange les mots, Daniel Auteuil a rencontré de vrais personnes touchées par la maladie.

 

En fait ,il y a peu de héros,dans ce film de gens ordinaires

qui rêvent....

ou tout au moins,l'une d'elle qui veut " monter à Paris "

comme on disait avant.

  image_diaporama.jpg

Si on veut passer un bon moment,il faut vite oublier l'intrigue policière

et se laisser guider en prenant du recul

comme quand on regarde un tableau,parfois un peu naif,

mais à aucun moment ,ces personnages ne sont ridicules,

car le trait n'a pas été grossi.

donnant--4-ph.jpg

A contre-pied du monde d'internet et de ses rencontres,

ces personnages ne manient pas le téléphone portable

pendant tout le film

et font revivre des reliques,comme ce tourne-disque

 

Sabine Azéma

Sans raconter la fin,on peut voir,comment un mensonge

risque de changer ou non le destin des gens....

Don-peniche.jpg

Comme dans la chanson de Brassens " il suffit de passer le pont ",

on a envie de voir si Daniel Auteuil,va retrouver " sa pianiste...de bars " ...

et pourquoi de " bars " et pas " de concerts " ?

Medeea Marinescu

Partager cet article

Repost 0