Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

comment gérer le Risque INONDATION

15 Avril 2010 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Pourquoi Construire en BOIS

L’utilisation du bois dans la construction remonte à des temps ancestraux.

 Dès le Paléolithique supérieur, il y a près de 20 000 ans, les hommes construisaient des habitations en bois lié.

 Dans les lacs Alpins, des restes de pilotis vieux de 6 000 ans attestent également de l’utilisation du bois pour la réalisation des palafittes (cités lacustres).   

   Ganvié, cité lacustre à quelques kilomètres de Cotonou      
  ______________________________________

  L'inondation est une submersion (rapide ou lente) d'une zone pouvant être habitée ; elle correspond au débordement des eaux lors d'une crue.

 

http://rme.ac-rouen.fr/lerisque4.htm#faire

Le débit d'un cours d'eau en un point donné est la quantité d'eau (m3) passant en ce point par seconde ; il s'exprime en m3/s.

Une crue correspond à l'augmentation du débit (m3/s) d'un cours d'eau, dépassant plusieurs fois le débit moyen : elle se traduit par une augmentation de la hauteur d'eau.

 

http://www.prim.net/citoyen/definition_risque_majeur/21_4_risq_inondation.html

 

 

Qu'est-ce qu'un PPRN ?

 

Le Plan de Prévention des Risques Naturels s'inscrit dans une politique globale de prévention des risques dont il est l'outil privilégié.

Le document ci-joint expose l'intérêt représentée par la démarche PPR en matière de gestion des risques :
ses objectifs - ses acteurs - sa procédure d'élaboration - ses conséquences

 

 

http://www2.nord.equipement.gouv.fr/Eau_environnement-risques/pprn/doc/pprn-482.htm

 

 

Depuis 1999, la France a été marquée par des inondations à répétition d'une rare ampleur.

Elles ont envahi le Sud, le Nord et l'Ouest du pays.

Les ruptures de digues, en 2002 et 2003 montrent, une fois de plus, le caractère illusoire d'une protection absolue contre les inondations.

Il est néanmoins tout à fait possible d'en minimiser le risque et ses conséquences

 

En France, le risque inondation concerne une commune sur trois à des degrés divers dont 300 grandes agglomérations. Pour 160 000 km de cours d'eau, une surface de 22 000 km2 est reconnue particulièrement inondable : deux millions de riverains sont concernés.

 

http://www.prim.net/citoyen/definition_risque_majeur/dossier_risque_inondation/pageintroduction.htm

 

cliquer la carte pour l'agrandir 

cartecommunearisques.jpg

 

     

http://www.cepri.net/

Photo Président CEPRIXynthia a des allures de Katrina et la côte vendéenne des allures de Nouvelle-Orléans. Cela doit nous rappeler le risque qui existe en France pour plusieurs millions de personnes qui se croient à l’abri derrière des digues, le long de nos rivières, de nos fleuves et de nos côtes.

Xynthia nous interpelle : comment notre aménagement du territoire peut-il être compatible avec les inondations, y compris lorsque celles-ci proviennent d’une rupture de digues ? C’est cette question des digues et de la vulnérabilité des personnes, des biens et des territoires en zone inondable, que j’ai inscrite dans les priorités du CEPRI, après la réunion de mars 2007 au Sénat où nous tirions les enseignements de l’inondation de la Nouvelle Orléans.

Le CEPRI a progressé sur ces questions et accompagné des collectivités territoriales sur des actions pilotes. Il est temps de se mobiliser davantage : venez nous rejoindre pour adapter votre territoire autant à l’inondation qu’au changement climatique !

 

Cas pratique d'Urbanisme dans le Val de Marne :

 

Le Val-de-Marne a été confronté au cours du XXème siècle à plusieurs crues de la Seine et de la Marne qui ont marqué les mémoires, comme celle de 1910.

Les règles de construction et les Plans d'Exposition aux Risques (PER) fixés au fil du temps n’ont pas permis de maîtriser l’occupation des vallées. Leur vulnérabilité aux crues a ainsi beaucoup augmenté.

Aussi, pour améliorer la prévention et mieux fixer les règles d’urbanisation sur les 24 communes situées en zone inondable, un premier Plan de Prévention des Risques Inondation a été approuvé le 28 juillet 2000.

La révision de ce plan, prescrite le 4 avril 2003 a conduit à approuver le nouveau PPRI de la Marne et de la Seine dans le département le 12 novembre 2007, suite aux périodes de consultation et d'enquête publique.

Ce plan définit un zonage réglementaire en croisant l’importance du risque (hauteurs de submersion et vitesse d'écoulement des eaux pour la crue de 1910) et le niveau d’urbanisation.

A chaque zone correspondent des règles d’occupation des sols et de construction à respecter.

L'actualité récente et proche dans le domaine des inondations, nous appelle à une plus grande responsabilité individuelle et collective pour diminuer notre vulnérabilité face aux crues et pour en réduire les dommages potentiels.

 

http://www.val-de-marne.pref.gouv.fr/sections/rubriques/environnement/risques_naturels_maj/plan_de_prevention_d/le_ppri_de_la_marne/view

 

alfortville_haut.jpg

Face à l’augmentation des effectifs au nord de la ville, la municipalité d’Alfortville a décidé d’agrandir le groupe scolaire Henri Barbusse de deux salles de classes.

 

Le projet consiste à faire reposer les salles de classes sur pilotis à l’avant et sur le bloc de sanitaire en maçonnerie à l’arrière.

 

Le nouveau volume en bois se place comme un trait d’union suspendu entre l’école et le gymnase.

 Cette disposition permet d’agrandir l’effet visuel de profondeur de la cour et de créer un préau à l’air libre

 

http://www.cndb.org/?p=focus_realisation_12

alfortville_angle.jpg

 

Longère sur Pilotis : http://0z.fr/VoDCY

vue-rue.jpg

 

Extension en Bois sur Pilotis : http://0z.fr/fUirP

structure---plancher-20.10.09.jpg

 

Dalle en Bois: http://0z.fr/2q2Kg

 

 

bois-voit-plus-grand.jpg

 

 Gewoonboot en Hollande :  http://0z.fr/pj3Fd

hollande.jpg

Partager cet article

Repost 0