Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

L'ARVA : Appareil de Recherche de Victimes en Avalanche

25 Décembre 2006 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS

25/12/06 : Avalanche : un skieur miraculé

 Incroyable histoire dans le massif du Champsaur, dans les Hautes-Alpes. Un skieur de randonnée a été pris dans une avalanche.

Il s'est retrouvé enseveli pendant plus d'une demie-heure. Des skieurs qui passaient par là ont entendu ses cris et ont donné l'alerte. Il a pu être localisé grâce à son Arva, un appareil émetteur récepteur.
En état d'hypothermie, la victime a été admis l'hôpital de Gap.
L'avalanche s'est déclenchée dimanche en fin de matinée, dans le vallon de la Coupa à 2.150 m d'altitude après le passage du skieur.

« Le dégagement d’une victime d’avalanche dans les 15 premières minutes est le meilleur moyen de préserver ses chances de survie. Après un quart d’heure, les chances de survie sont encore de 9 contre 10. Au-delà de la demi-heure, la probabilité de survie s’élève à 3 chances sur 10 environ », relève Vincent Krugel, médecin urgentiste.

Chaque seconde compte lors de la recherche de personnes ensevelies et l’efficacité des appareils de détection est essentielle.

 L'ARVA est le seul appareil de détection adapté à la pratique du ski-alpinisme ou du ski de randonnée (ou de la raquette à neige) du fait de la rapidité de sa mise en oeuvre en cas d'avalanche, à partir du moment ou tous les participants en sont équipés.

http://www.ffme.fr/technique/materiel/detection/arva.htm

________________________________________________________________________

Les deux types d'ARVA

http://www.avalanche-net.com/securite/arva.php

L'ARVA classique est un le plus simple et le plus ancien des modèles. L'ARVA directionnel est une évolution du classique.

1 - L'ARVA classique

se présente sous la forme d'un boitier en plastiques avec des sangles d'attache permettant de le fixer près du corps, de façon sur. Il fonctionne selon 2 modes :

Mode émission : il emet sur une longueur d'onde standard (457 mhz) un signal. Le mode émission est souvent enclenché de façon simple et par défaut. C'est le mode dans lequel il doit être tout le long de la course ou de la rando. Dans ce mode, un autre ARVA en mode réception sera capable de le localiser.

Mode réception : ici, l'appareil écoute si un signal est émit. Pour passer en mode réception, il faut souvent tourner un taquet ou une clef. Un bouton rotatif, ou tout autre système permet d'affiner la sensibilité. Ce bouton est gradué en mêtres (max env. 80 m en général, jusqu'à moins de 1m). Un signal sonore est emit en fonction de la distance ou se trouve l'ARVA recherché. Plus on se rapproche plus le signal est fort, ou aigue, ou rapide, etc. On sait dons si on se rapproche ou si on s'éloigne. Il faut utiliser la technique de recherche en croix pour localiser la victime - voir utiliser un ARVA -

2 - L'ARVA directionnel est beaucoup plus technique.

Le mode emission est sensiblement le même. Le mode réception est plus précis grâce à un system permettant d'indiquer la direction. Ce peut être une flèche, ou des diodes lumineuses qui indiquent la direction à suivre. Les diodes s'allument les une à la suites des autre en fonction de la bonne direction par exemple. Ou encore la direction s'affiche sur un ecran lcd. La recherche est plus simple.
- voir utiliser un ARVA -

____________________________________________________________________________

 ARVA : une nécessité… juridique ?

Article paru dans la revue de l'ANENA "Neige et Avalanches", N° 104 - décembre 2003.

L'ARVA s'est imposé dans la panoplie du randonneur. Son port est devenu une règle de sécurité de base. Est-il pour autant devenu une obligation ?

L'analyse de la jurisprudence montre que, sous certaines conditions, son absence dans l'équipement d'un professionnel et de ses clients peut caratériser une faute pénale.

http://www.anena.org/savoir/etudiant/sav_etud_aspect_juridique/arva_necessite_juridique.html

 

Partager cet article

Repost 0