Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

COMBLES ( attic ) et Permis de Construire

3 Octobre 2008 , Rédigé par Ipsus Publié dans #AGRANDISSEMENTS - Extensions - Surélévations

Définition :

Le comble est la superstructure d'un bâtiment, qui comprend sa charpente et sa couverture.
Par extension, on appelle également comble le volume compris entre le plancher haut du dernier niveau et la toiture du bâtiment (définition Dicobat).

  http://www.archi.fr/URCAUE-IDF/abcdaire/imprimer.php?fiche=291


On distingue principalement deux groupes de combles :
  

   - Les combles à fermettes : l'entraxe des fermettes est en général de 0,60m, empêchant tout aménagement (le volume des combles est un enchevêtrement de bois de charpente). Leur aménagement nécessite donc la modification de la charpente. Ce type de charpente est rare dans les immeubles collectifs, mais plus courant dans les logements individuels. Leur aménagement n'est pas envisageable, sauf modification complète de la charpente (surélévation) et du plancher, qui n'est généralement pas conçu pour supporter les charges normales d'un usage d'habitation.

   -  Les combles à fermes traditionnelles : ces combles sont en général constitués de plusieurs fermes (leur nombre dépend de la forme et de la taille de la toiture, et de la portance des poutres utilisées). Les planchers de ce type de combles peuvent être porteurs (conçus pour supporter les charges normales d'un usage d'habitation) ou non.

CHARPENTES :

http://www.knock-on-wood.net/article-29856706.html


 
Conseils des caue :

Quatre grandes catégories d'aménagement de combles peuvent se présenter :  

- Aménagement de combles existants (greniers perclus le plus souvent) : il consiste à en changer la destination sans changer la volumétrie générale de l'enveloppe extérieure (pas de modification des pentes de toiture). En général, l'aménagement consiste à faire une pièce à partir d'un comble (grenier qui devient chambre, bureau, séjour…). L'aménagement devra tenir compte des ouvertures futures à pratiquer (fenêtres de toit, lucarnes...).  

- Aménagement de combles à créer : dans le cas où l'on dispose d'une pièce à grand volume sous toiture, sans combles, on peut être amené à créer un plancher intermédiaire sur tout ou partie de ce volume. La partie haute du volume sera le comble créé.

  - Récupération de volume de combles : c'est le cas où existe, au-dessus du plafond du dernier étage, un comble dont la hauteur ne permet aucun aménagement habitable. En enlevant le plafond du dernier étage, on peut augmenter le volume en hauteur de la pièce, sans en changer, ni la destination, ni la surface. Ce cas est fréquent en ville par le rachat des combles de la copropriété par le copropriétaire du dernier niveau.

  - Récupération de volume et création de combles : dans le cas où l'on dispose au dernier étage, au-dessus d'un plafond d'une bonne hauteur, d'un comble dont la hauteur propre ne permet aucun aménagement, mais qui, ajouté à la hauteur sous plafond de la pièce qui est en dessous, donne au moins 4,50m de hauteur libre au total. Ceci permet, en abaissant la hauteur du plancher du comble, de créer deux volumes utilisables (au moins 1,80m de haut chacun). Ce cas est possible dans un immeuble collectif, par le rachat des combles de la copropriété par le copropriétaire du dernier niveau.

 
Les travaux à prévoir pour l'aménagement des combles sont en général les suivants :

  • Modification de la charpente (si cela s’avère nécessaire)
  • Modification du plancher (si nécessaire)
  • Création de fenêtres de toit ou de lucarnes
  • Création d’escalier d'accès, de garde corps
  • Cloisonnements, portes
  • Isolation thermique et phonique sous toiture
  • Électricité, plomberie, ventilation
  • Revêtement de sol et carrelage
  • Finitions de peinture, papiers peints...

Dans tous les cas, une vérification de l'état de la structure et de sa constitution par une personne compétente (architecte, ingénieur) est indispensable.
 


Questions/réponses
:

L'aménagement d'un comble entraîne-t-il une modification de surface ?

Pour les définitions de la Surface Hors Oeuvre Nette (SHON) et de la Surface Hors Oeuvre Brute (SHOB), consultez:

http://www.knock-on-wood.net/article-5191843.html
 

1)  Dans le cas d'aménagement de combles existants, les planchers des combles existants sont comptabilisés dans la Surface Hors Oeuvre Brute (SHOB) du bâtiment.
L'aménagement consiste à libérer de la Surface Hors Oeuvre Nette (SHON).
A l'issue de l'aménagement, la SHON du comble devra donc être recalculée
.

  2) Le cas de la récupération d'un volume de combles fait disparaître la SHOB concernée (suppression du plancher), et donc sa SHON.

  Comment voir et savoir si un comble a de la SHON ou de la SHOB?

Pour vérifier qu'un comble aménagé a une SHON prise en compte par l'administration, vous pouvez vous renseigner à la mairie (service urbanisme) ou au centre des impôts fonciers de votre département.
 Pensez également à consulter l'architecte conseiller du CAUE de votre département.

Pour une installation classique de fenêtres de toit, une simple déclaration de travaux suffit.
Mais, si cette installation se situe sur des surfaces dont la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80m, ces surfaces seront considérées comme habitables et s'ajouteront à la SHON initiale.
Or toute augmentation de la SHON requiert le dépôt d'un permis de construire, lequel aura pour objet la création des fenêtres de toit et la modification de la SHON.
Si en revanche la création de la fenêtre de toit ne vise qu'à ajouter de la lumière dans des combles déjà aménagés et dont la surface est déjà comprise dans la SHON, la déclaration de travaux suffit.

A noter que si la SHON totale (SHON existante+SHON créée) est supérieure à 170m², le recours à un architecte pour la demande de permis de construire est obligatoire.

http://www.travaux.com/dossier/combles/195/Amenagement-de-combles-:-permis-de-construire-declaration-de-travaux-TVA.html

 
Quelles démarches entreprendre auprès de l'administration pour l'aménagement de combles ?

Pour un aménagement de combles utilisables (qui créera de la SHON), il est nécessaire de faire une déclaration de travaux (si la SHOB future est inférieure à 20m2) ou de déposer un permis de construire (si la SHOB future est supérieure à 20m2).
 Ce type d’aménagement ne sera possible que si le coefficient d’occupation des sols (COS) autorisés par le Plan Local d’Urbanisme (PLU) autorise pour la parcelle une SHON totale égale ou supérieure à la SHON existante crée par l’aménagement ajoutée à la SHON existante.

Dans le cas où l'aménagement ne change rien des surfaces SHOB et SHON existantes, mais modifie l'aspect extérieur (ouverture de lucarne ou de fenêtre de toit par exemple), il est nécessaire de déposer un dossier de déclaration de travaux à la mairie.


Comment isoler les combles aménagés ?

On estime à 30% les déperditions thermiques liées à la toiture. L'aménagement de combles est donc l'occasion d'apporter une attention particulière à l'isolation afin d'assurer le confort thermique en hiver comme en été.

  La pose d'un isolant dans un comble aménagé peut être effectuée selon deux techniques :

- Isolation sous les rampants : une ou deux couches d'isolant sous la charpente (la première entre les chevrons, la seconde sous les chevrons). Une ventilation est indispensable : l'installateur laissera une lame d'air de 3 à 6 cm en fonction du type de toiture. Il est également nécessaire de poser un pare-vapeur, sur la surface intérieure de l'isolant pour éviter les problèmes d'humidité au sein de l'isolant, ce qui tend à diminuer sa performance.

- Isolation sur toiture : panneaux de toiture porteurs qui comprennent le support ventilé de couverture, l'isolation, et le cas échéant le parement de sous face.

Dans les deux cas, il est impératif de faire intervenir un artisan qualifié en la matière et couvert par une assurance pour la durée des travaux. La qualité et la précision de la pose sont primordiales afin d'éviter tout pont thermique.

  Dans le cadre d'un aménagement de combles, le paramètre « épaisseur d'isolant » est important dans le choix de l'isolant afin de ne pas perdre trop de volume. Plusieurs solutions d'isolants sont envisageables :

- les isolants traditionnels tels que les laines minérales en rouleaux ou en panneaux

-  les isolants naturels tels que la laine de chanvre ou la laine de bois

-  les isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé ou le polystyrène extrudé en panneaux de toiture

-  les isolants minces. Ceux-ci ont toutefois fait l'objet d'un avis contraire du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB - Avis du 24/06/2004 relatif aux performances des produits minces opaques utilisés dans l'enveloppe des bâtiments).
En effet, les performances thermiques testées sont médiocres.
En outre, on peut signaler des problèmes de condensation.

  http://www.knock-on-wood.net/categorie-995544.html
______________________________________________________________________________________________

ATTIC : With the housing market remaining stagnant and with no sign of any easing in the mortgage borrowing markets, increasing numbers of homeowners are borrowing money to add attic rooms to their properties.
It’s quite simple really, if you need to expand the space you’ve go available in your home but can’t add an external extension to your house, then making better use of the roof space should be the proverbial ‘no brainer’.

 Questions :

1. Air movement through a vented attic reduces the cooling load.

 FALSE: In vented attics radiant heat from the roof deck increases the attic air temperature substantially.

 2. Venting attics removes moisture.

 FALSE: In hot, humid climates the best way to prevent moisture condensation is to prevent moisture altogether by sealing the attic from outside temperatures.

 3. Closed attics are more cost-effective and energy efficient than vented attics. 

TRUE: Closed attics really are the smarter choice!


How to Make Your Attic More Than an Attic :

Your attic must conform to some basic structural necessities for this project to work. Consider these four factors:

  • Can the foundation support extra weight of an addition or even added gables on the roof? Most building codes now require a floor to support 30 pounds per square inch (2.1 kg per square cm).
  • Are your ceilings at least seven to eight feet (2.13 - 2.43 m) high? Unless you've got a family of hobbits, seven feet is the minimum height for comfort. Your neighborhood may have height restrictions, so be sure to check local building codes before adding dormers that may violate the code. And when you measure, consider how thick the added materials will be, and thus calculate headroom accurately.
  • Insulation framed for the rest of the house, which is in a 2x6 foot (0.6 x 1.8-meter) frame, isn't deep enough for the attic. You'll need to reframe for the attic's 2x8s, or add 2x2s to the existing frames.
  • The structure of a house's ceiling is not the same as that of a living space. The ceiling may need to be reframed or reinforced to provide the extra support needed [source: Remodeling Center, Editors of Mother Earth News].

http://home.howstuffworks.com/home-improvement/remodeling/make-attic-more.htm

Partager cet article

Repost 0