Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

le couple brisé en 5 étapes

25 Juin 2009 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS


Table des matières et site de l'auteur :
en 5 étapes

http://www.christophefaure.com/content/view/11/9/

Mais le plus important, dans tout ça, c’est le rituel, explique Christophe Fauré ( www.christophefaure.com), psychiatre à Paris, et auteur de l’ouvrage Le Couple brisé, chez Albin Michel.
 "Dans une relation, il y a un début, un milieu, et une fin, explique-t-il.
Le début est représenté par le
mariage, qui est un acte hautement symbolique. Le milieu, c’est la vie quotidienne, le couple.
Mais la fin ? Elle n’est marquée par rien.
D’où l’importance de la ritualiser, pour acter la séparation, la rendre officielle
".

http://www.rmc.fr/blogs/public/images/Brigitte_Lahaie/christophefaure.jpgSolitude et couple : interview en video
http://www.rmc.fr/blogs/brigittelahaie.php?tag/Christophe%20Faur%C3%A9%20solitude

Présentation de l'éditeur
Rompre, quitter ou être quitté, tout le monde -ou presque- passe par là.
C'est la plupart du temps une épreuve qui peut être affreusement douloureuse. Comme le deuil, il y a un chemin à parcourir pour se reconstruire.
Avec l'extraordinaire empathie qu'on lui connaît, et en s'appuyant sur de nombreux exemples, Christophe Fauré, psychiatre, auteur de vivre le deuil au jour le jour, accompagne ici le (la) lecteur (trice) en abordant :
- la souffrance insidieuse du temps du doute
 - l'annonce de la rupture
- la tempête et le tumulte des émotions
 - la convalescence et le temps de la réflexion
 - le temps de la reconstruction
- et aussi, au passage, le problème de l'enfant dont les parents se séparent

Dans l'isolement du monde moderne, Christophe Fauré se montre par ses livres un véritable accompagnateur dans la douleur, il prend son lecteur par la main et l'aide à passer de l'autre coté de l'épreuve.
_____________________________________________________________

En commençant par se mettre à la place de celui/celle qui part:
comment la relation s'est détériorée,
comment  il/elle a "perdu son respect...et son seuil de tolérance envers l'autre",
mais aussi que "on a très souvent la conviction que l'autre est à l'origine de tous les problèmes". 
Il décrit le "temps du doute":
la difficulté de prendre la décision du départ, et la décision d'annoncer: 
"on se tait parce qu'on ne sait pas comment faire pour ne pas faire de mal:
 on ne sait comment dire à cette personne qu'on a aimée qu'on ne veut plus vivre avec elle.
On se tait parce qu'on se sent coupable".


Important pour moi de comprendre ce qui a pu se passer pour lui pendant tous ces mois où il n'a rien dit..

Puis il parle de l'annonce et là, c'est exactement cela:
"on se trouve brutalement plongé dans une situation qui dépasse en intensité tout ce qu'on a pu connaître dans le passé.
"
Oui, je n'avais
jamais éprouvé cela, je ne pensais pas que l'on pouvait éprouver cela.
Une fois, quand j'avais accouché et que je pensais pas qu'on pouvait avoir aussi mal et être toujours vivant.

Là alors il décrit extrèmement bien ce décalage total entre celui qui a déjà réfléchi depuis longtemps et celui qui est sous le choc:
  " d'un côté, le partenaire sur le départ estime avoir tout essayé pour sauver la relation; il a presque déjà déclaré forfait.
L'autre...il/elle reste convaincu(e) qu'avec les efforts nécessaires, il est encore possible d'inverser le cours des choses".
 
Je revois alors cette période humiliante où je me suis lancée dans un plan désespéré de changements pour qu'il reste..ou lui ne s'est lancé dans aucun changement du tout puisque c'est moi qui avais tous les tords...humiliation des efforts vains.

Oui, ce livre est déprimant car il donne les clefs de son attitude à LUI pendant cette phase, l'attitude de quelqu'un qui finalement avait (meme s'il s'en défendait) pris la décision de partir, sans jamais nous avoir donné une chance de nous en sortir:

- sur la relation extra-conjugale: "c'est l'attitude des deux partenaires qui détermine l'issue des événements:
soit la relation extraconjugale marque la fin définitive du contrat de confiance et le couple explose,
soit elle est comprise comme un message d'alerte, sans qu'il y ait réel désir de rupture". 

J'ai cru moi que c'était un message d'alerte et qu'on pouvait repartir.. mais il ne l'aura jamais permis, par loyauté pour elle?

- sur sa volonté à LUI d'essayer de nous sauver:
"
formulé précocement, le désir de partir -ou tout au moins l'expression du malaise et des doutes sur le sens de la relation - peut conduire à redéfinir la structure d'une relation à laquelle les deux partenaires sont encore attachés. Celle-ci est toujours source de gratifications et l'un et l'autrre sont sincères dans leur désir d'y "travailler".

 LUI n'a pas parlé quand il en était encore temps.
Manque de lucidité (ce qu'il dit)?
Manque de courage?
Manque d'envie de nous sauver?
Il n'a pas travaillé du tout, car il est resté sur le fait que tout était de ma faute à moi.
L'avait-elle renforcé dans cette conviction, elle, mon "amie"?

- enfin sur sa tentative de séparation "à l'essai":
 "cette décision a besoin d'etre cadree pour qu'elle aboutisse.
 Elle passe par le désir et l'engagement mutuel de sauver la relation. ..le contrat doit etre longuement et soigneusement discuté en amont: se donne-t-on la possibilité de relations sexuelles à l'extérieur de la relation?"

Il a présenté cela en disant que c'était fini avec elle, il n'était plus amoureux d'elle.
Il partait pour faire un break avant que l'on recommence, on allait se voir et rebatir de la complicité ensemble...
Mais alors ne nous condamnait-il pas définitivement en utilisant cette nouvelle liberté pour la revoir, lui courir alors qu'elle avait commencé à perdre espoir sur sa relation avec LUI.

L'attachement, les pensées obsédantes (pp.132-133)

"L'attachement est un ensemble d'habitudes, de connexions multiples et inconscientes qui nous relient très étroitement à l'autre. On peut le comparer à une sorte de réflexe émotionnel qui se construit progressivement, par le simple fait de vivre depuis longtemps avec quelqu'un.
Cet attachement n'a rien à voir avec l'amour, bien que, très souvent, on fasse la confusion entre les deux [...] 
L'attachement n'est pas l'amour, certes, mais il lui ressemble diablement !"

Un peu plus loin : "[...] L'esprit se refuse à accepter la réalité de la séparation. [...] Parfois la douleur est telle qu'on n'a pas d'autre choix que de couper tout contact avec la personne aimée, même si cette rupture se fait à son corps défendant. [...]dans certains cas il n'existe pas d'autre moyen pour arrêter d'avoir mal.
On réalise en effet que la moindre rencontre, le moindre échange avec son/sa partenaire renforcent cet attachement obsédant.
La seule solution qui reste est de prendre de la distance."

L'ambivalence de celui/celle qui est parti(e) (pp. 134-136)

"Alors qu'on se retrouve tout(e) seul(e), le souvenir de tout ce qui était, malgré tout, positif dans la relation revient à l'esprit, et ça fait mal. [...]

L'erreur est de croire qu'on s'est effectivement trompé
.
On peut même avoir des velléités de retour vers ce partenaire qu'on a délaissé.
Il ne s'agit là que d'une manifestation de l'attachement et la douleur qu'on ressent est bel et bien celle du deuil. [...]
Il faut rester lucide.
Dans la majorité des cas, revenir à la case départ ne résoudra rien (à moins qu'un authentique travail de fond n'ait été accompli durant le temps de la séparation.) Il faut accepter cette nouvelle réalité [...]
On ne peut pas laisser la peur prendre le dessus et invalider une décision de séparation qu'il a peut-être été sage de prendre."


Prendre soin de soi ( P. 181 - 183 ) : la 4è étape du processus de Séparation où on commence à retrouver le lien avec soi-même.
Prendre soin de soi,procède d'une décision,sous notre seule responsabilité.
Personne d'autre que nous ne peut la prendre,alors qu'on s'attend,trop souvent,à être pris en charge par autrui.
Cela consiste à explorer ce qui nous est bénéfique,tout en identifiant ce qui nous est néfaste....
Les limites qu'on rencontre sont souvent celles qu'on s'impose à soi-même...

La Solitude ( P. 184 - 185 ): on n'a d'autre choix que de tenter d'apprivoiser ce vide intérieur.
Il faut apprendre à vivre avec cette solitude,sans en devenir la victime....
On apprend,peu à peu, à être bien avec soi-même.
On réalise que la solitude qui fait mal,était celle qu'on ressentait dans son couple ( on était seuls à 2 );il n'y avait plus de communication.
Aujourd'hui,cette solitude est beaucoup plus saine et riche de potentiels,que cet isolement affectif du passé .
Laisser remonter en soi tout se qui se présente,sans en avoir peur ...
C'est difficile au début,car on n'a pas l'habitude d'écouter ce que dit
" notre petite voix " intérieure.....On accepte de rencontrer ses peurs.

On est en train d'acquérir une nouvelle liberté...
Cet apprentissage est une étape fondamentale du processus de séparation.
On apprend à devenir plus autonome.
On découvre qu'on peut vivre heureux,seul avec soi-même.

Comprendre ce qui s'est passé ( P. 186 - 200 ): Dans ce passage,l'auteur examine les schémas de comportement et les relations passées.
Cette comprehension consiste à mettre au jour ce qui est enfoui à l'intérieur de nous-mêmes et ce que nous portone en nous,sans le savoir :
Nous portons en nous,notre histoire d'enfant...prendre soin de l'enfant intérieur ( réparer nos carences )
on attendde notre partenaire qu'il répare quelque chose en nous,mais on ne sait même pas quoi .
La fin d'une relation offre l'opportunité de jeter un regard neuf sur soi.

Le désir de ne plus souffrir à l'avenir,est un puissant moteur....
Cette exploration permet de détecter les éventuelles attentes d'un autre partenaire potentiel....

Viennent ensuite les Relations avec autrui ( Page 201 ),avec les amis et la famille...

La 5è etape est vers un nouveau départ ( page 213 ) : Un jour on s'aperçoit que la souffrance est derrière soi.
On fait ce constat avec un certain étonnement : on s'interroge de moins en moins sur le pourquoi et le comment de la rupture.
Elle s'est finalement intégrée dans son histoire personnelle et a cessé d'être douloureuse.
Cette étape inaugure le début de quelque chose d'autre:
 on accepte la fin de la relation; on peut établir ( ou non )  une " relation fonctionnelle " avec son ex-partenaire ; on est arrivé à reconstruire un nouveau tissu relationnel.

On se sent désormais prêt pour une nouvelle relation
( P.230) avec une redéfinition du rapport à soi-même :
exister pleinement....
on parvient à s'estimer à sa juste valeur ( P.241).

http://www.psychologies.com/Couple/Crises-Divorce/Separation/Reponses-d-expert/Comment-accepter-une-separation
_______________________________________________________________
Même si le taux d'échec des seconds mariages (37%) est supérieur à celui des premières unions (30%) : pas d'affolement !
Beaucoup de secondes noces se passent aussi très bien.
Et voici peut-être pourquoi...:

http://www.psychonet.fr/2002/12/16/2225-reussir-son-deuxieme-mariage
___________________________________________________________________________________

ENSEMBLE MAIS SEULS
Anticiper, prévenir, apprivoiser le sentiment de solitude dans la relation amoureureuse

http://cafedelamour.blogspirit.com/archive/2009/05/19/lundi-25-mai-avec-christophe-faure.html
________________________________________________________________________________

Transcrire une conférence de Christophe Fauré est presque impossible : sa gestuelle, son regard, la chaleur de son ton, voire ses onomatopées comptent autant que ses propos.
 Néanmoins pour ceux qui n’ont pas pu assister à notre assemblée du 9 juin dernier, pour ceux qui étaient présents et qui veulent se rafraîchir la mémoire, nous en retraçons ici les très grandes lignes.

http://www.apprivoiserlabsence.com/Ensemble-mais-seuls
_____________________________________________________________________________

Un Divorce se fête t'il ?

http://www.femmeactuelle.fr/amour/divorce-rupture/un-divorce-ca-se-fetefete-divorce-01425/


Couples : on n'évolue pas en même temps  ( cliquer )


passe.jpg
http://www.knock-on-wood.net/article-33377016.html

Partager cet article

Repost 0