Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

solar decathlon : comment concilier la modernité avec votre budget ?

29 Juin 2009 , Rédigé par Ipsus Publié dans #MODELES : Maisons modernes en Bois - Séjour

Assez souvent les projets modernes et innovants,restent encore chers et difficiles d'accès pour les particuliers.

Seule la construction en série ( lotissements ),permet d'en abaisser le coût.

Mais notre blog est là pour vous accompagner dans un projet individuel et vous proposer des pistes de réflexion.

Si certains concepts sont attrayants et souvent mis en valeur lors de salons,
pourquoi ne pas faire appel à un Architecte,comme ceux que nous avons mis en illustration dans diverses rubriques de ce blog.

Sachant qu'une maison en bois ( clefs en mains ) tourne entre 1.000 € et 1.500 € / m2 nous nous efforcerons de rester ,raisonnablement ,en milieu de cette fourchette, pour vous permettre de disposer d'une maison en bois,selon vos critères :

http://www.knock-on-wood.net/categorie-544136.html

- l'exemple qui suit pourrait être adapté avec nos partenaires y compris à l'occasion d'une Extension de votre maison ,
en Ile de France ou dans le Grand ouest.

- Pour le Sud,voir notre rubrique PACA
:
http://www.architecte-paca.com/

___________________________________________________________________

http://www.solardecathlon.org/

The Solar Decathlon joins 20 college and university teams in a competition to design, build, and operate the most attractive and energy-efficient solar-powered house. http://www.actualites-news-environnement.com/20362-concours-solar-decathlon-europe.html


Espagne : http://www.enerzine.com/1037/7051+solar-decathlon-2009---la-maison-solaire-espagnole+.html
______________________________________________________________

Organisée en plein air et sous le soleil de Bourget du Lac (Savoie), le salon international de l’énergie solaire, «Solar event», accueillait cette année le village solaire de l’habitat.

http://www.solar-event.com/

Un pavillon notamment invitait à découvrir une maison des gestes économes, ainsi que des toitures, des lampadaires ou encore des tondeuses solaires, mais surtout le projet de la maison solaire «low cost» qui concourt actuellement au Solar Decathlon Europe.

Une maison «zéro dépense»
A l’origine américaine, la compétition universitaire internationale d’architecture «Solar Decathlon» s’importe pour la première fois en Europe.
Mais son principe reste le même : construire le prototype d’une maison autosuffisante, qui fonctionne uniquement à partir d’énergie solaire.
Pascal Rollet, professeur de l’école d’architecture de Grenoble et chef du projet de l’équipe française livre un avant-goût de ce que sera la maison «low-cost» française :
 «D’une quarantaine de mètres carrés habitables, elle aura une enveloppe isolante a priori en bois, un matériau naturel.
Pour limiter la chaleur estivale, elle possèdera également un bouclier de protection solaire et des panneaux minéraux, soit en terre, soit en matériaux à changement de phase».

En hiver, ce logement qui sera situé plein sud, devrait aussi permettre de capter de façon optimale la chaleur :
 «Le complément d’énergie, qui devrait correspondre à 24 kW/m²/an, sera assuré par les 40 m² de panneaux solaires qui seront installés sur le toit».
Au final, selon Pascal Rollet, les seuls coûts de fonctionnement devraient provenir de l’entretien et de l’apport d’eau sanitaire.

Cette habitation aura aussi la particularité de se fondre dans le décor de la région où elle sera construite :
 «Elle sera recouverte de matériaux variés, choisis en fonction de son lieu d’implantation : en montagne, elle sera faite de bois, elle pourra être recouverte de pierre dans le sud et, pourquoi pas aussi, de terre».

Enfin, comme l’indique son intitulé «low cost», cette maison vise à être proposée, dans l’avenir, à un prix bas :
«L’équipe, composée d’étudiants architectes, travaille encore sur ce point.

Actuellement, cette habitation est estimée à 120.000 euros, soit 2.500 euros le mètre carré.
C’est encore assez cher mais elle possède un grand nombre d’équipements pour une petite surface», souligne Pascal Rollet.

 Pour diminuer ce coût, le chef du projet a déjà sa petite idée :
«Travailler avec l’industrie pour faire chuter le prix des matériaux, construire à grande échelle, par exemple sur tout un lotissement, et valoriser l’auto-construction ou l’auto-finition».
Autant d’hypothèses sur lesquelles Pascal Rollet et son équipe devraient continuer de plancher pendant encore quelques mois...
Leurs choix définitifs ne seront révélés que lors de la remise du prix «Solar Decathlon Europe», à Madrid, en juin 2010.



http://www.batiactu.com/edito/une-maison-solaire-et-low-cost--diaporama--23503.php

Partager cet article

Repost 0