Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

une représentation du monde.....selon Schopenhauer

18 Juin 2009 , Rédigé par Ipsus Publié dans #Dans L'AIR DU TEMPS

parmi les sujets du bac
je t'ai trouvé cette belle explication de texte...toujours d'actualité.
 
 

EXPLICATION DE TEXTE :

Série L : Un extrait du «Monde comme volonté et comme représentation» de SCHOPENHAUER.

Il n'y a pas de satisfaction qui d'elle-même et comme de son propre mouvement vienne à nous ; il faut qu'elle soit la satisfaction d'un désir.

http://www.dailymotion.com/video/x1cv22_schopenhauer-pessimisme_creation

 Le désir, en effet, la privation, est la condition préliminaire de toute jouissance.
 Or avec la satisfaction cesse le désir et par conséquent la jouissance aussi.
 Donc la satisfaction, le contentement ne sauraient être qu'une délivrance à l'égard d'une douleur, d'un besoin ; sous ce nom, il ne faut pas entendre en effet seulement la souffrance effective, visible, mais toute espèce de désir qui, par son importunité, trouble notre repos, et même cet ennui qui tue, qui nous fait de l'existence un fardeau.

Or c'est une entreprise difficile d'obtenir, de conquérir un bien quelconque ; pas d'objet qui ne soit séparé de nous par des difficultés, des travaux sans fin ; sur la route, à chaque pas, surgissent des obstacles.
Et la conquête une fois faite, l'objet atteint, qu'a-t-on gagné ? Rien assurément, que de s'être délivré de quelque souffrance, de quelque désir, d'être revenu à l'état où l'on se trouvait avant l'apparition de ce désir.

Le fait immédiat pour nous, c'est le besoin tout seul c'est-à-dire la douleur.
Pour la satisfaction et la jouissance, nous ne pouvons les connaître qu'indirectement ; il nous faut faire appel au souvenir de la souffrance, de la privation passée, qu'elles ont chassées tout d'abord. Voilà pourquoi les biens, les avantages qui sont actuellement en notre possession, nous n'en avons pas une vraie conscience, nous ne les apprécions pas ; il nous semble qu'il n'en pouvait être autrement ; et, en effet, tout le bonheur qu'ils nous donnent, c'est d'écarter de nous certaines souffrances.
 Il faut les perdre pour en sentir le prix ; le manque, la privation, la douleur, voilà la chose positive, et qui sans intermédiaire s'offre à nous.

_______________________________________________________________________

L'ouvrage de Schopenhauer peut se comparer à un drame en quatre actes (de même que «l'Ethique» de Spinoza était un drame en cinq actes).

Le premier livre traite du monde comme phénomène soumis au principe de raison suffisante.
Il renferme la théorie de la connaissance de Schopenhauer déja fondée dans la «Quadruple racine».
 Du monde comme simple représentation, il remonte à la volonté comme à l'essence la plus intime du monde; c'est là qu'est la solution de l'énigme du monde.
Le deuxième livre donne une description détaillée des différents degrés et des différentes formes de la volonté dans la nature.
Il dépeint la volonté de vivre comme la tendance aveugle à l'existence qui est active en toutes choses, avançant de degré en degré, employant la connaissance à son service et finissant par prendre conscience de toute sa misère.
La question se pose alors de savoir s'il n'est pas possible de se délivrer de cette malheureuse aspiration incessante.

Le troisième livre traite de l'art: dans l'observation esthétique de la nature et de la vie il semble que la roue du temps s'arrête et que la volonté soit apaisée. Mais cela ne réussit que pendant des instants isolés.

 Pour que le but soit complètement atteint, il faut — ainsi que montre le quatrième livre supprimer totalement sa volonté de vivre dans la pitié ou dans l'ascétisme.
L'existence est une tragédie.
Le drame n'a pas chez Schopenhauer un dénouement aussi serein, aussi conciliant que chez Spinoza.»

HARALD HÖFFDING, Histoire de la philosophie moderne, Paris, Librairie Félix Alcan, trad. P. Bordier, 3e éd., 1924



http://books.google.fr/books?id=InDWjF3E0Q0C&pg=PA260&lpg=PA260&dq=schopenhauer&source=bl&ots=DO4HoFIQGI&sig=TNhLQLZ3qPeksEA4A54EUA8g1iw&hl=fr&ei=2Bs6SpX2Mda7jAeLxoT2DQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=4#PPP1,M1

Partager cet article

Repost 0