Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

La Fenêtre en Bois

5 Août 2009 , Rédigé par Ipsus Publié dans #ISOLATION - Options - Finitions

La fenêtre en bois, qui fut la norme pendant des siècles, a en vingt ans dû concéder une grande partie de ses parts de marché à la fenêtre PVC puisqu'elle ne représente aujourd'hui plus que 18% du marché, tant en volume qu'en surface. Mais la tendance est en train de changer pour plusieurs raisons.

 

La première est que les industriels de la fenêtre bois se sont enfin ressaisis. Longtemps monopolisés par les petits artisans locaux, le marché de la fenêtre bois est en pleine structuration industrielle. Du coup, l'industrie a pu en quelques années apporter de vraies innovations technologiques et une rationalisation de la production qui ont permis une baisse des coûts et une amélioration de la qualité.

Par exemple, les fenêtres en bois, quand elles ne sont pas construites à partir d'un bois noble (Moabi, chêne de France, Tauari du Brésil, etc.), sont réalisées en bois traités qui les rendent désormais hydrofuges, fongicides et insecticides sans que ces nouveaux procédés ne nuisent en quoi que ce soit aux formes ou ambiances traditionnelles. De plus, les assemblages mécaniques permettent aujourd'hui de disposer de fenêtres sans mastic ni parecloses, la construction en atelier ou en usine - sur-mesure bien entendu - renforçant encore sa longévité.

Autre innovation, l'apparition du bois lamellé-collé permet désormais la fabrication de fenêtres de très grandes tailles et offrent ainsi la possibilité d'introduire la baie vitrée dans une architecture traditionnelle. De plus, faut-il rappeler les excellentes performances en termes d'isolation acoustique et thermique du bois ? Faut-il rappeler que le bois est un produit naturel, noble et recyclable, qui consomme peu d'énergie à sa production ? Que le bois offre une qualité de détails dans la finition incomparable par rapport au PVC ou à l'aluminium ?

Tous ces avantages sont connus mais le plus important peut-être est que le bois s'inscrit dans une culture, un mode de vie qui est tout à fait dans la tendance d'aujourd'hui. De fait, le bois est sans doute le matériau le plus adapté au système d'ouverture à la française, c'est-à-dire ouvrant vers l'intérieur. Et comment imaginer la rénovation d'une belle demeure avec des fenêtres autres qu'en bois ? D'autant que si des communes réglementent l'usage du PVC, l'usage de fenêtres en bois n'est nulle part interdit par quiconque, du moins pour ce qui concerne le particulier (c'est une autre histoire dans le tertiaire).

Du coup, le rapport qualité/prix de la fenêtre industrielle en bois n'est pas aussi désavantageux qu'on peut le penser sans que cela empêche par ailleurs la construction artisanale classique avec le menuisier du coin. Lui seul par exemple aura le savoir-faire pour restaurer des fenêtres. En effet, on remplace des fenêtres en PVC ou en alu mais on peut restaurer ou réparer des fenêtres en bois.

Enfin, le bois permet également le choix de la couleur, qu'il s'agisse de peinture, de lasure ou de vernis ; il autorise toutes les teintes de bois naturel donnant à vos pièces une 'chaleur', un 'vécu' que n'offriront jamais les autres types de fenêtres. De fait, les nouvelles fenêtres mixtes bois-aluminium tentent aujourd'hui de cumuler les avantages du bois et de l'aluminium (bois à l'intérieur et alu à l'extérieur), notamment pour les baies vitrées et les vérandas.

Le seul inconvénient véritable est que la fenêtre en bois requiert de l'entretien ; il faut refaire les peintures régulièrement et assurer la protection du bois soumis aux éléments extérieurs.

Partager cet article

Repost 0