Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

quel type de Charpente choisir ?

6 Janvier 2012 , Rédigé par Ipsus Publié dans #TOIT - Charpente - Cheminée - Poele

Une charpente est un assemblage de pièces de bois et/ou de métal, servant à soutenir ou couvrir des constructions et faisant partie de la toiture.

On désigne souvent par charpente l'ossature de poteaux et poutres qui reprend le poids de la couverture ainsi que les charges verticales (c’est-à-dire les forces verticales s'exerçant sur la charpente) telles que les surcharges climatiques (neige), les charges d'exploitation

C'est le charpentier qui est chargé de la mise en place d'une charpente.

Les essences de bois utilisées en charpenterie sont le chêne, le châtaignier, l'épicéa, le pin, le peuplier tremble, le mélèze et l'orme.

    Questionnaire http://0z.fr/BA-mP

      gimahe@wanadoo.fr

 

GM Port. : 06.70.83.32.58  

FB photo de famille

  Deux types de charpente sont habituellement proposés : la charpente dite traditionnelle et les fermettes  

 - Les premières, constituées en triangles isocèles ont l'avantage de laisser place à d'éventuels combles.
-  Les autres, moins coûteuses, sont formées de petites sections verticales ; elles ont la réputation d'être particulièrement solides mais interdisent tout aménagement en leur sein
.


1)Les fermettes
sont issues d'un procédé américain des années 50 permettant de préfabriquer des charpentes bon marché avec des bois de faible section.

Un procédé de triangulation permet d'obtenir une grande solidité de l'ensemble.

Les fermettes sont de manière standard étudiées pour supporter 150 Kg/m2 soit à la fois la couverture et un plafond en plaques de plâtre.


Les fermettes peuvent être considérées comme des chevrons renforcés par triangulation.
Elles sont fabriquées généralement avec des pièces de bois en 36 mm d'épaisseur (1'1/2) et assemblées à aide de
connecteurs métalliques.
Ce type de charpente consiste à transmettre les charges de toiture aux murs porteurs par l'intermédiaire de fermes disposées tous les 60 ou 90 cm environ.
 L'élancement: rapport entre la hauteur et l'épaisseur de la ferme étant très grand, cela impose de stabiliser les fermes par un sous-système de barres perpendiculaire appelé
contreventement et anti-flambage 


2) La charpente traditionnelle:

La charpente traditionnelle, comme son nom l'indique, est le système que les charpentiers utilisaient dans le temps pour réaliser une toiture. Actuellement, elle est encore utilisée en restauration mais aussi en construction neuve lorsque le maître d'œuvre désire laisser des fermes apparentes.

Cette technique exige l'utilisation de sections plus importantes que dans le cas des fermettes industrialisées.
Mais, architecturalement parlant, les fermes structurent l'espace ou le grenier à intervalles réguliers.
En effet, une charpente traditionnelle est constituée de fermes ou murs porteurs espacés de quelques mètres les uns des autres.


D'autre part, le choix d'une charpente traditionnelle est parfois obligatoire pour des raisons techniques d'optimalisation de la surface habitable.
Il n'est dès lors pas étonnant que l'architecte utilise ce système mais celui-ci est tenu de prévenir son client à temps, à cause du surcoût éventuel que ce choix peut engendrer.
 

http://www.houtinfobois.be/fr/laconstruction_charpente.asp


  http://www.ideesmaison.com/Construction/Gros-travaux/La-charpente/Les-deux-types-de-charpentes.html

 

Charpente

 

Avantages

 

Inconvénients

 

Fermette

 

Bon marché. Les bois de faible section

sont quasiment traités à coeur.

Les bois sont assemblés par des agrafes

dont les pointes sont de courte longueur,

ce qui évite les fissures (et améliore la

solidité).

L'isolation peut être assurée par des

isolants en vrac déposés au dessus du

plafond (meilleur marché)

 

L'inconvénient majeur des fermettes est

que les combles sont non aménageables

même non utilisables pour y ranger des

objets.

Pour circuler dans les combles, il faut

impérativement poser les pieds sur les

poutres et non sur le plafond, simple

plaque de plâtre.

 

Charpente

" traditionnelle "

 

Permet d'utiliser tout le volume pour

aménager des pièces.

 

La charpente traditionnelle en tant que

telle est à peine plus chère que les

fermettes, mais comme elle permet

d'aménager des pièces, le prix global est

bien sûr plus élevé (compter un

supplément de
180 €/m²) :

à efficacité égale (surtout l'été), isoler

des combles aménageables revient

nettement plus cher qu'isoler des

combles perdus,

la charpente traditionnelle impose de

prévoir un plancher hourdis pour le

plafond.

De plus pour pouvoir aménager les

combles, prévoir une hauteur de mur

supplémentaire (pour les toits à faible

pente) ou bien des ouvertures de type "

chiens assis ".

 

Les poutres en I sont des poutres composites en section en I réalisées avec des membrures en bois ou dérivés, soit avec une âme en panneau dérivé du bois assemblée par collage ou soit avec une âme métallique assemblée par connections mécaniques

 

Avantages

Économie de matière

Légère

Grands franchissements (jusqu'à 15 mètres)

Manu portable (2 à 11 kg/ml)

Adaptable

Sous Avis techniques (AT et ATE) et Certification (CTB PI)

Marquage CE en cours

 

Pour quels usages ?


Solives

Pannes

Chevrons

En construction neuve

En réhabilitation

En construction maçonnée ou en bois

_______________________________________________

La charpente de toiture est constituée de différentes pièces en bois :

  • La ferme constitue l'élément essentiel d'un comble d'une toiture. C'est elle qui transmet le poids général de la couverture aux porteurs verticaux (murs, poteaux…). Elle peut reposer sur des poteaux, sur les murs porteurs, parfois sur la panne sablière.

 

  • Les pannes sont les éléments de liaison entre les fermes. Il existe 3 types de pannes : la sablière, posée sur les murs ; les pannes ventrières positionnées en milieu de pan de toit et la panne faîtière, en haut de toit appelé le faîtage. C'est par elles que transitent les charges des chevrons vers les fermes. Entraxe : 2 à 3 m, section de 6,3 × 17,5 à 10 × 25 cm.

 

  • Un chevron répartit le poids de la toiture sur les pannes. Il est disposé dans le sens de la pente avec un entraxe (distance d'axe en axe) de 50 à 60 cm maximum, suivant le type de couverture. Les sections classiques sont de 11 x 8 cm, 9 x 6 cm et 5 x 4,5 cm (hauteur x largeur).

 

Partager cet article

Repost 0