Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Knock on Wood

Antilles et traitement du bois

11 Mai 2008 , Rédigé par Ipsus Publié dans #PERMIS de Construire - Plans - SOL - Diagnostics

guadeloupe.jpgIl nous a été demandé si on avait une alternative bois,
aux productions locales de maisons.




Voici la réponse d'un de mes Partenaires canadien
 :

 " Bonjour! 

Le bois Brésilien est beaucoup plus économique que le nôtre. 

Dans ces climats chauds avec termites, nous construisons avec du bois traité au Borate et/ou du colombage d'acier léger.  "

Pour compléter notre information,sur le traitement du bois,nous sommes allés sur le site du CIRAD :


http://www.cirad.fr/fr/index.php


Les borates sont des matières actives de préservation du bois, dont l’impact sur l’environnement est faible.
 Mais, utilisés seuls sur des bois exposés à l’extérieur, ils sont rapidement lessivés et leur efficacité s’en trouve réduite.
 C’est pour améliorer la fixation du bore dans le bois que le Cirad et ses partenaires ont cherché à les combiner avec des huiles végétales.
Ces études pourraient aboutir à des produits efficaces contre les termites et les champignons et peu nocifs pour l’environnement.

C’est pourquoi le Cirad a étudié différentes combinaisons de ces borates avec des huiles végétales, qui améliorent la fixation du bore dans le bois : double traitement borates et huile végétale, synthèse d’un sel d’ammonium borate-oléate, émulsions de borates et d’huile, greffage d’un corps gras sur le bois imprégné de borate.
 Ces combinaisons ont été testées pour leur capacité à retenir le bore, mais aussi pour leur effet protecteur contre les termites et les champignons de pourriture (basidiomycètes).
A terme, ces études pourraient aboutir à des produits de préservation du bois efficaces et peu nocifs pour l’environnement, conformes à la directive européenne sur les produits biocides (98/8/CE).

Améliorer la fixation du bore

Dans le cas des doubles traitements, c’est la forte aptitude des huiles végétales au séchage qui améliore la rétention du bore : 30 à 40 % du bore introduit est retenu.
L’huile de lin est plus performante que les huiles de colza et de soja. Le sel d’ammonium synthétisé à partir d’acide borique et d’acide oléique retient 50 % du bore introduit.
Les combinaisons par émulsion ont des propriétés exceptionnelles de rétention du bore, qui peut atteindre 90 %.
Ces émulsions ont toutefois une forte viscosité, qui ne leur permet pas d’exprimer pleinement leur potentiel de rétention : elles ne pénètrent pas assez profondément dans le bois et sont lessivées en surface.
Enfin, le greffage d’un corps gras sur le bois, quelles que soient les conditions de réaction imposées, ne donne pas de résultats intéressants.

Une protection efficace contre les pourritures et les termites

A la suite des tests de fixation du bore, l’efficacité de la protection contre les champignons de pourriture et les termites a été confirmée pour les doubles traitements bore-huile et pour le sel d’ammonium borate.
Cette efficacité est notamment liée à la quantité de bore qui reste dans le bois après l’épreuve de délavage.

Dans le cas des doubles traitements, l’efficacité du traitement dépend principalement de l’insaturation des huiles, c’est-à-dire du nombre de doubles liaisons carbone-carbone dans les acides gras.
 L’huile se comporte comme une barrière temporairement suffisante contre les pourritures et le bore est indispensable contre les termites. Ces traitements restent cependant inefficaces contre les champignons de moisissure (Aspergillus niger), qui déprécient esthétiquement les bois traités à l’huile.

Quant au sel d’ammonium borate-oléate, il s’est révélé non écotoxique à l’égard des daphnies (petits crustacés sensibles utilisés dans les tests de toxicité) : cela confirme le caractère très prometteur de ce produit de traitement du bois.

De nombreuses questions restent toutefois en suspens.
 L’ajout de bore aux traitements à l’huile ne diminue pas la flammabilité des bois.
Le comportement au feu des bois huilés reste donc critique, ce qui freine le développement de ces traitements.
 L’adjonction d’ignifugeants puissants est donc envisagée.
Les travaux se poursuivent sur les doubles traitements borate-huile et sur les sels borate-oléate, d’une part pour augmenter leurs performances contre les agents de détérioration, d’autre part pour améliorer la résistance au feu des bois traités ( 2007 )

http://www.cirad.fr/recherches/les_recherches_du_cirad/2007/borates_et_huiles_vegetales_des_produits_prometteurs_pour_proteger_le_bois

 

mardi 09 décembre 2008

Marie-France Thévenon, responsable du laboratoire de préservation des bois au Cirad, et Antonio Pizzi, professeur à l’université de Nancy, remportent le prix international Josef Umdasch 2008.
Cette prestigieuse distinction internationale couronne leurs travaux sur la fixation des composés borés dans la préservation du bois

 http://www.cirad.fr/fr/actualite/communique.php?id=1046

___________________________________________________________
Si vous avez un projet de Maison en Bois, on pourra vous fournir le Kit
et vous aurez le choix des finitions et du montage,par un Artisan local.
piment_jaune-5.jpg
je vous propose de nous faire part de vos critères et de vos options, avec :
 

Croisières à la voile aux Antilles De la Martinique aux Grenadines De la Guadeloupe à la Martinique Le nord de la Guadeloupe Des Iles Vierges à St-Barth

 

 

Partager cet article

Repost 0